AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Non, j'y suis pour rien. Ou presque... [PV Sammy] [E.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Non, j'y suis pour rien. Ou presque... [PV Sammy] [E.C]   Mer 12 Aoû 2009, 02:33

Durant tout le trajet du retour, Tom avait été d'un silence des plus parfaits ne voulant pas mettre le feu aux poudres trop rapidement, il savait très bien que ça allait venir bien assez tôt de toute façon. Il n'avait pas osé le moindre regard vers Sam et s'était contenté de garder ses mains dans ses poches en fixant ses Ô combien magnifiques baskets, délacées d'ailleurs, même si ce n'était vraiment pas l'envie de lui sauter dessus, de le sentir contre lui et compagnie qui manquait. Etrangement, il s'attendait plus que jamais à se faire rembarrer sur ce coup là... A tort bien sûr... Ou pas. Dépend du point de vue.
Sitôt arrivé chez eux, le dreadeux disparut dans la cuisine, il savait que ça allait pêter, quand où comment, ça par contre... Il prit un grand verre d'eau, et le vida d'un trait, ses mains commençant à trembler légèrement, il n'était pas très pressé d'aller affronter son homme et ça devait se voir vraiment... M'enfin. Tom finit quand même par prendre son courage à deux mains, ou presque, et, après avoir respiré un grand coup, alla retrouver l'homme de sa vie, qui faisait un peu beaucoup la gueule. Il garda malgré lui ses distances, comme un gamin qui aurait fait une connerie et qui attendrait sagement, sans pour autant en penser moins bien entendu, sa punition.


"Désolé...?" lâcha t-il en fixant toujours ses chaussures. "Engueule moi tout d'suite si tu veux l'faire, j'aime pas attendre comme ça que ça m'tombe dessus..."

Il finit par relever les yeux timidement, sans oser croiser le regard de son Ange malgré tout. Non, Tom n'aimait pas vraiment se prendre la tête avec lui, surtout pour des trucs aussi débiles que ça. C'était pas la fin du monde quoi ! Il soupira discrètement tout en "jouant" à marcher sur ses lacets.

"J'avais pas envie de jouer le faux-cul avec Bill. J'ai pas super envie de le voir et quand tu lui sautes dessus, c'est pas franchement engageant. Tu t'entends bien avec lui, vraiment c'est cool, mais m'le montrez pas quoi... Ok. J'ai été dégueulasse avec lui, mais c'est pas la mort, il s'en remettra, j'ai déjà fait pire, et lui n'y a pas toujours été avec le dos de la cuillère non plus de toute façon. Et pour Gus', j'trouve ça salaud qu'il n'ait rien dit. C'est sensé être un pote, j'ai pas attendu vingt ans pour lui dire qu'on était ensemble ! J'allais pas l'bouffer quoi ! Ok, j'suis pas super ravi, mais j'y suis pour rien ! Je l'ai jamais été et j'crois que j'le serais jamais. Il le sait, j'm'en suis jamais caché..."

Il aurait pu faire bien plus court du genre "J'ai été un abruti sur toute la ligne, tu crois qu'ils voudront bien me pardonner ?" mais bon, c'était pas trop lui quoi... Il reposa rapidement son regard sur le sol en attendant une quelle conque réaction de la part de Sam. Une réaction loin de la porte peut-être d'ailleurs, il était parti que trop de fois.

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †


Dernière édition par Tom Kaulitz le Mar 01 Sep 2009, 01:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: Non, j'y suis pour rien. Ou presque... [PV Sammy] [E.C]   Sam 15 Aoû 2009, 20:26

Sam ne prononçait pas un mot bien trop énervé par ce qu’il s’était passé. Il en avait marre d’avance de tout ça. Il avait l’impression de se battre contre rien du tout. On disait qu’il avait changé Tom mais en quoi ? Pas en grand-chose visiblement puisqu’il n’arrivait toujours pas à décider Tom pour que ce dernier se bouge le cul à recréer des liens avec Gustav et son frère. Quand il avait entendu le dreadeux dire au revoir aux autres, il s’était levé, continuant de fumer pour se calmer. Déjà, il était plus que déçu et blessé par la réaction de Bill. Il ne pensait pas que ce dernier aurait réagit comme ça. Surtout qu’il avait été blessé par l’ignorance de son frère alors le traiter de crétin alors que Sam l’avait engueulé pour sa manière d’être. Sam souffrait d’avance de tout ce qui allait arriver par la suite. Il n’en pouvait déjà plus des engueulades entre les twins. Il préféra même ne pas jeter un coup d’œil à Tom. Ce dernier l’avait tout autant déçu en fait. Il ne comprenait plus rien. Il ne comprenait pas pourquoi aucun des membres ne voulait faire un effort. C’était plus qu’insupportable en fait. Le couple arriva donc enfin à leur maison mais Sam ne dit pas un mot pour autant préférant de loin fumer tranquillement. Il aurait limite souhaiter se fumer un joint histoire de réellement de détendre. Mais non, bien sûr. Il allait pour monter dans sa chambre ne voulant plus en sortir pour la journée quand il entendit Tom. Ce dernier s’excusait. Enfin, c’était vite dit quoi parce-que là il s’excusait envers Sam mais il devait surtout s’excuser auprès des autres sur ce coup-là. Le brun croisa les bras tout en le fixant. Il ne disait pas un mot. Il écouta donc la suite des explications de Tom en fronçant les sourcils. Ouais nan mais alors là il s’enfonçait tout seul le pauvre. Il respira un grand coup avant de littéralement exploser.

« Non mais tu as vu ton comportement envers Gustav et ton frère ?! Mais putain vous ne pouvez pas faire un petit effort dans ce groupe ?! Tu m’étonnes que le groupe n’ait pas repris ! On a juste l’impression que vous vous détestez plus qu’autre chose ?! Mais où est passée cette alchimie entre vous ?! Y a plus rien ! »

C’était limite si des larmes de rage ne coulaient pas le long de ses joues. Il était juste déçu, dégoûté, blessé par leur comportement. Il ne comprenait plus rien, mais vraiment plus rien. Ils disaient qu’ils voulaient reprendre mais ils ne sont même pas capables de bien s’entendre durant cinq minutes. On dirait que dès qu’ils se croisent ils doivent s’engueuler ou se balancer des saloperies à la gueule.

« Et avec ton frère quoi ! Mais vous deux quoi ! Déjà mais tu l’ignores royalement mais c’est… Dégueulasse putain ! Un bonjour ça t’aurait pas bousillé la vie à c’que je sache ! Et ton ‘la ferme’ sérieux j’ai failli te le rebalancer ! Mais ça se dit pas ça putain ! Laisse-le vivre sa vie et être content pour Gustav ! Au moins il n’est pas aussi cynique que toi ! C’est ton meilleur ami et on se demande en quoi ! Et j’crois que quelque-part j’aurai dû laisser Bill t’insulter vu la manière dont tu le considères. C’est peut-être ton frère mais c’est également mon meilleur ami et à cause de cette histoire j’risque de même plus lui parler ! Et rien que ça ça m’fait du mal mais t’en as visiblement rien à foutre ! Et ben très bien ! Pense qu’à ta gueule d’Ange et engueule-toi avec tout le monde ! Mais cette tournée, j’ai même plus envie d’y aller si c’est pour voir et entendre ça à longueur de journée. Comptes pas sur moi, c’est mort. »

Et sans rien rajouter de plus il monta s’enfermer en vitesse dans leur chambre. Il s’assit sur son lit, dos contre le montant et resta fixer un point face à lui. Non il ne pleurait pas mais là il commençait juste à en avoir marre. Et pour qu’il bouge son cul pour la tournée, Tom avait intérêt à le décider et à se faire pardonner parce-que-là… Déjà, si Sam n’avait pas de nouvelles de Bill d’ici là, c’était hors de question qu’il y aille.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: Non, j'y suis pour rien. Ou presque... [PV Sammy] [E.C]   Lun 17 Aoû 2009, 21:04

Il n'avait jamais franchement apprécié de s'engueuler avec Sam, ayant toujours trop peur que ce soit la dernière prise de tête, mais cette fois, il la sentait encore moins que toutes les autres qu'ils avaient pu avoir jusque là. Tom ne savait que trop bien le point de vue de son Ange sur le sujet... Bill, Gus' et compagnie, il devait les avoir près de lui, il ne pouvait pas juste vivre dans son monde avec son androgyne, il avait besoin d'autres personnes... Oui, il avait assimilé... Mais de là à y croire... Il aimait bien d'avantage sa vie sans eux, alors pourquoi chercher à les y refoutre dedans ?! M'enfin, s'il le fallait vraiment pour satisfaire son homme, il les recompterait parmis ses proches, d'accord... Ce serait pas forcément super sincère, mais ce serait fait. Il n'avait absolument pas envie de le décevoir plus qu'il devait déjà le faire d'ordinaire, n'importe qui à la limite mais pas lui. En voyant Sam croiser les bras, il déglutit difficilement et se remit à admirer le sol comme la huitième merveille du monde. Il grimaça légèrement en l'entendant commencer à parler. Non, ça sentait vraiment pas bon... Mais c'était mérité, il savait très bien qu'il avait joué au con, encore une fois. Il ne pouvait pas nier que Sam avait particulièrement raison sur ce coup... Mais c'était peut-être pas qu'une impression finalement ? Peut-être qu'ils en venaient à se détester sans vouloir se l'avouer vraiment ? Ils n'avaient plus rien en commun, la seule chose qu'ils leur restaient les séparait depuis des mois déjà. Ils ne se connaissaient plus, ne s'entendaient pas forcément non plus... Et puis de toute façon, le fouteur de merde dans le groupe c'était lui, il le savait ça faisait un moment que c'était le cas, et Bill prenait la relève quand il se calmait... Le problème devait venir de là, Gus' et Ge' s'entendaient plutôt bien en fin de compte... Tom sursauta en entendant Sam reprendre. Il le laissa parler sans broncher, ne voulant pas franchement aggraver son cas mais il ne put s'empêcher de relever les yeux en l'entendant dire qu'il n'en avait rien à foutre. Est-ce que c'était d'sa faute si ses histoires avec son frangin risquait de nuir à l'amitié que son homme pouvait avoir avec ?! Depuis qu'il connaissait Sam il n'avait jamais été proche de Bill et pourtant ça n'avait pas empêcher les deux androgynes d'être amis, si ?! Pourquoi est-ce que ça changerait maintenant ? Comment est-ce qu'il aurait pu s'en douter ?! Il était vraiment très loin de s'en foutre et dans tout ça, c'était bien la seule chose qui le faisait suffisamment chier pour avoir envie de recoller les morceaux. Il aurait préféré une baffe aux derniers mots de son Ange... S'il les avait suivi dans leur délire de retour et de tournée c'était pour lui, perso, il avait jamais été enchanté par l'idée. Mais d'un côté, il ne pouvait que comprendre, il lui avait promis de faire des efforts et au final, il faisait un peu tout le contraire... Il sursauta une nouvelle fois en voyant Sam partir mais il avait disparu avant même qu'il ne puisse le retenir. Il monta à sa suite et entra tout timidement dans la chambre, après avoir frappé bien sûr.

"Sam..." murmura t-il en s'approchant doucement du lit, gardant ses distances bien malgré lui. "J'veux pas que mes engueulades avec Bill ou Gus' ou n'importe qui finissent par avoir des répercutions dans ta vie... J'suis qu'un abruti, tu le sais, tout le monde le sait de toute façon, et j'serais probablement jamais l'ami ou le frangin qu'ils devraient avoir mais je... J'veux pas te décevoir, pas toi... J'ferais c'que j'peux, vraiment, pour que ça s'passe bien avec eux, pour la fermer, arrêter d'jouer les enfoirés, que tu perdes pas Bill... Je sais que tu tiens à lui et qu'il y ait des risques tout s'finisse par ma faute ne me fait pas rien malgré c'que t'as l'air de penser, j'veux pas que mon caractère de merde et mes conneries te fassent perdre ton meilleur ami. Excuse moi..."

Non, il ne parlait même pas de la tournée, parce qu'au final, si ça se faisait c'était cool mais si c'était pas le cas ça changerait pas grand chose à sa vie, et puis, pour l'instant c'était loin d'être important à ses yeux. Il voulait juste que son Ange retrouve son ami, même s'il n'appréciait pas forcément ce dit-ami, ça ne le regardait pas. Si Sam voulait Bill près de lui, il ferait tout c'qu'il pouvait pour ça. Quitte à se rapprocher de son frangin... Même si ce n'était pas forcément ce qu'il voulait le plus dans sa vie, hein... Il murmura une nouvelle fois "Pardon" et fit demi tour, refermant discrètement, presque timidement, la porte derrière lui.

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: Non, j'y suis pour rien. Ou presque... [PV Sammy] [E.C]   Mar 18 Aoû 2009, 18:10

Sam ne risquait pas de partir pour ça. Sur ce coup, Tom ne lui avait pas dit de dégager ou autre. Mais sur ce coup, l’androgyne était vraiment plus que déçu et ne comprenait plus rien. Tom lui avait dit qu’il ferait des efforts et résultat, ça avait été du n’importe quoi et le dreadeux n’avait fait aucune effort, avec personne. Et rien que ça Sam n’avait pas supporté. Dire bonjour à son frère n’allait pas le tuer et c’était comme ça que ça commençait les efforts. Rien que ça. Mais non, c’était tellement plus facile de dire un beau « ferme-la » à Bill. Mais encore une fois, Sam ferait mieux de se la fermer. Tom devait se démerder tout seul et avoir la vie qu’il souhaitait. Enfin, s’il préférait attendre le brun chez eux alors que ce dernier était parti chez Bill ou d’autres trucs du genre c’était lui qui voyait. Parce-que Sam n’allait pas rester enfermé toute sa vie avec Tom dans leurs maisons. Il avait aussi besoin de voir du monde, de sortir. Bien que rester avec le dreadeux ne le dérangeait pas mais il en avait besoin. Déjà qu’il avait peu d’amis, deux en vérité, alors si en plus il devait s’empêcher de les voir pour faire plaisir à Tom… Alors le dreadeux devait juste se trouver du monde pour pouvoir parler de tout et n’importe quoi, de ce qui allait, de ce qui n’allait pas… Ce genre de choses en fait. Sam avait bien vu que Tom sentait qu’il allait s’en prendre dans la gueule mais sur ce coup, le brun ne pouvait pas laisser passer ça. Mais vraiment pas. Il commençait à en avoir marre de toutes ces histoires. Au final, pourquoi avaient-ils émis l’idée de reprendre s’ils se détestaient presque tous cordialement ? Enfin, sur ce coup, celui qui détestait les autres n’était que Tom et personne d’autre. Les autres s’entendaient encore bien mais lui, à croire qu’il voulait reprocher quelque-chose à à peu près tout le monde. Par contre, quand Sam engueula Tom, il ne se laissa pas avoir par le fait qu’il avait sursauté ou autre. Et pour ce qui était de son amitié avec Bill, ça risquait d’être compromis pendant la tournée tout simplement parce-que si l’un engueulait l’autre, Sam allait prendre partie et ça allait à peu près tout faire foirer. L’androgyne détestait être pris entre deux feux. Et encore une fois, si c’est uniquement pour Sam qu’il le fait ça ne sert strictement à rien. Il était temps que Tom pense un peu à lui et pas tout le temps à Sam parce-que le brun avait l’impression de tout décider pour le dreadeux. Or ce n’était pas possible. Sam ne s’était pas marié avec un gamin à élever, Tom devait aussi prendre ses responsabilités et des décisions. A croire que ça il ne l’avait toujours pas compris. Là, Sam saturait. Il en avait marre que Tom fasse tout en fonction de lui. Il n’avait qu’à prendre ses décisions aussi. Mais le problème était que si Sam ne le poussait pas à bouger son cul, Tom ne ferait plus rien. Il ne l’avait même presque jamais entendu jouer de la guitare alors que c’était son métier ! Pourtant Sam adorait l’entendre jouer mais visiblement, si le groupe n’existait plus, Tom ne voyait pas d’intérêt à jouer. Sam était donc monté après son speech, plus énervé que jamais. Il fallait qu’il se calme sinon il allait faire des conneries il le sentait. Il entendit alors frapper mais ne répondit rien, il ne regarda même pas par la porte quand il entendit celle-ci s’ouvrir. Il voulait éviter de regarder Tom sinon il sentait qu’il allait une nouvelle fois exploser. Il l’écouta alors parler sans pour autant lui jeter un seul regard. Il l’entendit donc s’excuser et ne tourna la tête en sa direction qu’en le voyant partir. Il soupira fortement. Et encore une fois, Tom se confondait en excuse. Pour ne pas changer mais voilà, peut-être qu’il devait le faire mais ce n’était pas suffisant. L’androgyne se leva et ouvrit rapidement la porte avant que Tom ne descend ou quoi que ce soit d’autre.

« Tu t’excuses auprès de moi là, mais ça ne te vient même pas à l’esprit que moi je n’ai pas été blessé par tes propos mais que Gustav et ton frère si ? Tu ne fais que t’excuser auprès de moi mais il n’y a pas que moi dans l’histoire Tom. Il est temps que tu comprennes que je ne suis pas le seul à être dans ta vie. Tu ne peux pas renier Gustav parce-qu’il va être papa et qu’il va se marier tout comme tu ne peux pas renier ton frère jumeau. Il est vraiment temps que tu comprennes ça et peut-être qu’à ce moment-là tu grandiras un peu plus et t’arrêteras d’avoir un comportement plus que détestable en leur présence. »

Le ton de Sam avait été plus que froid. Il le savait. Et il l’avait fait exprès. Il ne quittait pas Tom des yeux et son regard était dur.

« Tu sais très bien que moi je t’ai déjà pardonné, enfin, ça le sera complètement quand tu te seras excusé auprès d’eux. Je veux bien essayé d’aller en tournée avec vous mais si c’est pour avoir le droit à un tel spectacle à chaque fois, c’est hors de question. De toute façon, j’ai bien vu que tu ne veux pas de cette tournée, que tu ne fais ça que pour moi, parce-que je dis que c’est bien pour toi. Mais essaye de comprendre que ce comportement peut être tout aussi blessant. Tu fais tout pour me faire plaisir mais quand je remarque qu’au final, toi ça te fait chier de le faire, ben ça me blesse. Donc le fait que tu ne décides rien par toi-même sur ta carrière ou voir tes amis me blesse énormément Tom. Tu n’es même pas capable de te rendre compte que tu as besoin de ton meilleur ami et de ton frère. Surtout si je continue de poser en tant que mannequin. On se verra beaucoup moins qu’avant et toi tu feras quoi ? Tu vas rester m’attendre toute la journée en jouant avec Cookie ? C’est pas une vie ça Tom. Il serait temps que tu t’en rendes compte… »

Sam avait parlé sur un ton plus calme et plus doux mais il pensait vraiment ce qu’il disait. Il lança un regard triste à Tom avant de refermer la porte de la chambre. A Tom de se prendre en main un peu. Le brun repartit s’asseoir sur le lit sans rien ajouter de plus. Il était une nouvelle fois déçu par le comportement de Tom…

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: Non, j'y suis pour rien. Ou presque... [PV Sammy] [E.C]   Mer 26 Aoû 2009, 15:31

Non, il ne lui avait pas dit de dégager ou quelque chose du style, si quelqu'un avait dû le faire dans cette histoire, ce n'était sûrement pas lui, et puis d'un côté, il l'avait fait une fois, il avait bien vu le résultat, et même s'il ne retenait que très rarement des leçons de ses erreurs, là, il l'avait plus que bien assimilée, il n'avait absolument pas l'intention de recommencer, encore moins alors qu'il était plus qu'en tort. Non, il ne devait pas s'empêcher de les voir pour faire "plaisir" à Tom puisque pour lui de toute façon, c'était important que Sam ait des amis, sorte et compagnie, lui c'était une autre histoire mais l'androgyne devait avoir une vie sociale normale. Du monde à qui parler, il trouverait toujours, c'était pas un problème, mais de là à les concidérer comme des amis c'était pas pareil. De toute façon, pour voir quelqu'un comme un ami, il fallait encore avoir confiance en lui, ce qui n'était plus le cas avec personne. Ca changerait peut-être, sûrement, mais pour l'instant... C'était des bons copains et encore, des gens avec qui on passe du temps comme ça quand on a rien d'autre à foutre mais dont l'absence n'est pas gênante au final, à qui on pense parfois sans pour autant prendre de nouvelles parce qu'on en voit pas forcément l'intérêt... Honnêtement, ils ont émis l'idée de reprendre parce que Julie me faisait chier pour qu'ils reprennent et que j'ai accepté pour avoir la paix avec ça, à la base, c'est pour ça qu'ils sont émis l'idée d'reprendre. J'me suis jamais cachée du fait que ça m'gonflait. Mais bon, maintenant que j'ai dit que ça s'ferait, j'changerai pas d'avis m'enfin bon bref. Et il ne les détestait pas, il ne les appréciait peut-être plus autant qu'avant mais ça s'arrêtait là. Et ça ne durera pas, c'est prévu de toute façon... Je sais où je veux aller avec cette histoire, pour une fois, que ce soit avec Bill ou Gus', Ge' j'm'en fous un peu pour c'qu'on l'voit. J'dis pas que ce sera super archi trop l'éclate tout le temps, qu'ils seront inséparables et blablabla mais ça s'arrangera. Non, il ne fallait pas qu'il prenne parti, s'il voulait que Tom fasse sa vie sans la faire en fonction de lui, qu'il le laisse se démerder pendant ses engueulades, il y en aura, pas beaucoup j'pense, mais vivre H24 avec tout c'monde ce sera dur me connaissant de laisser passer l'occasion, mais bon. Et c'était presque impossible de penser à lui au lieu de penser à Sam, il ne savait plus le faire et n'avait pas forcément envie de réapprendre. Sam était aujourd'hui toute sa vie ou presque, c'était pas si facile de faire quelque chose sans le faire en fonction de lui, pour le blond en tout cas, que ce soit d'une manière ou d'une autre il en reviendrait toujours à ça. Et non, il ne voyait pas l'intérêt de jouer si ce n'était plus avec le groupe, s'il n'y avait même plus son frangin pour chanter derrière. Il n'avait plus réellement l'impression que ce soit vraiment intéressant. Le dreadeux s'était contenté de fixer le sol, ayant peur de ce qu'il pourrait lire dans les yeux du brun. Il savait bien qu'il l'avait déçu encore une fois, à croire qu'il ne savait faire que ça, mais il n'avait absolument pas envie de le lire dans le regard de son Ange... Il le comprenait assez bien comme ça. Inutile de préciser que le dreadeux avait sursauté quand l'androgyne avait ouvert la porte, chose à laquelle il ne s'attendait absolument pas, bien au contraire, il pensait plutôt que Sam le laisserait dans son coin sans prendre la peine de répondre.

"Si... Bien sûr que si... Mais ils sont pas là, eux, et puis c'est loin d'avoir la même importance pour moi... J'le ferais, mais j'trouve ça logique de... D'te d'mander pardon à toi avant de le faire avec eux... Non, t'es pas le seul dans ma vie... Et c'est bien dommage... Mais tu passeras toujours avant eux quoi qu'il puisse arriver, si eux m'en veulent, j'm'en remettrais, mais j'suis loin d'être certain que ce serait le cas si c'était toi..."

Oui, il grandirait un peu plus, mais ce n'était pas forcément ce qu'il voulait. Le blond trouvait ça particulièrement effrayant, un peu inutile au fond aussi... Il avait l'impression d'avoir grandi plus qu'il ne l'aurait pensé, peut-être même dû sans pour autant le regretter, en peu de temps, et trouvait c'la suffisant pour l'instant. Ces histoires de responsabilités et compagnie ne lui plaisaient pas vraiment, il tentait de s'y plier le moins possible pour le moment mais savait bien qu'il ne pouvait malheureusement pas l'éviter indéfiniment. Il ne comprenait pas forcément tout ce qu'il devait faire, ce qu'on attendait de lui et trouvait ça plus que rassurant de laisser Sam s'en charger, même si c'était égoïste et tout ce qu'on voulait. Au fond, il était loin d'avoir l'impression d'avoir vingt ans, une douzaine d'années tout au plus, quand on peut encore se reposer sur Papa Maman pour tout ce qui peut se passer qu'on veut pas forcément, se blottir tout contre eux pour échapper plus ou moins à la réalité... Quand l'androgyne reprit, il baissa de nouveau les yeux. Il n'avait jamais réellement vu les choses de cette manière là, et autant dire que ça ne lui plaisait que très moyennement. Il était loin de vouloir le blesser au contraire.

"J'suis désolé... J'veux pas te décevoir ou quoi que ce soit en faisant ça... C'est juste que j'me dis que puisque, toi, tu vois sûrement plus mon intérêt que moi, si tu m'dis que c'est une bonne chose c'est que ça l'est, même si j'le vois pas forcément comme ça... Non... J'm'en rends pas compte, et j'sais que t'as sûrement raison, mais ça fait plus d'un an qu'on est ensemble et ça fait plus d'un an que j'suis persuadé que c'est pas le cas, que j'en ai pas besoin. C'est dégueulasse à dire mais, la plupart du temps, ils me manquent pas... J'ai appris à vivre sans eux... J'en sais rien... J'trouverai bien de quoi m'occuper de toute façon..."

Le blond s'était retenu de dire que ça ne le gênerait pas de passer sa journée à jour avec Cookie, ce qui serait vrai d'ailleurs, essayant d'éviter de le désespérer, décevoir un peu plus. En voyant le regard de Sam, il eut envie d'aller dans ses bras et de ne plus jamais en bouger mais il en fut incapable. Quand la porte se referma, il soupira légèrement, tristement avant de redescendre et d'aller se vautrer dans le canapé, fixant la télé éteinte sans réellement la voir, repensant malgré lui à tout ce que le brun avait bien pu lui dire...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: Non, j'y suis pour rien. Ou presque... [PV Sammy] [E.C]   Ven 18 Sep 2009, 10:55

Sam devait avoir une vie sociale normale ? Mais rien que vivre avec Tom faisait que c’était plus qu’impossible. Sam ne pouvait pas avoir des amis qu’il pourrait voir quand il voulait. Enfin si, il pouvait en avoir si ceux-ci faisaient parti de l’entourage du dreadeux. Donc qu’il soit ami avec Bill était plus que normal et au moins, il n’avait aucun problème à le voir et il pouvait lui parler de tout. Mais sortir et rencontrer des gens en qui faire confiance et qui ne faisaient pas partie du milieu du dreadeux était plus que difficile. Tom n’avait même pas l’air de s’en rendre compte. Maintenant, il serait plus que temps que Tom fasse confiance à d’autres personnes que Sam. Ce n’était pas facile pour l’androgyne d’être le seul en qui le dreadeux avait confiance. Mais même avec cette confiance il avait l’impression de ne servir à rien, de ne pas aider Tom quand ça n’allait pas. Non, même quand il n’allait pas bien Tom ne lui disait rien et Sam avait juste l’impression d’être un moins que rien et de ne servir à rien. Mais il se gardait bien de le montrer ou de le dire à Tom. Au lieu de ça il gardait le sourire et faisait comme s’il n’y avait aucun problème. Et si ça te gonflait tant que ça t’avais qu’à maintenir ton non et ça aurait créé moins d’emmerdes. Mais dans un sens, faire un RPG sur Tokio Hotel alors que le groupe n’existe plus, c’est plus stupide. Sam commençait juste à en avoir marre que Tom ne compte que sur lui. Le dreadeux ne comprenait pas que ce n’était pas facile à porter comme responsabilité. Il ne disait pas que ça l’embêtait ou quoi que ce soit d’autre. C’était juste que Tom devait aussi avoir d’autres gens à qui parler. S’il avait peur ou quoi que ce soit d’autre, il devrait en toucher deux mots à son meilleur ami. Tout comme Sam parlait à Bill de ses doutes sur Tom et son couple. Si Bill n’était pas là, il n’en parlerait à personne et ça serait pire par la suite. Il ne parlerait pas de ses doutes à Tom et laisserait tout ça pourrir au fond de lui jusqu’à ce que ça éclate et que ça fasse mal. Alors Tom devait aussi avoir quelqu’un à qui parler et qui lui donnerait des conseils. Et si c’était si dur que ça de ne pas penser qu’à Sam, Tom devrait apprendre à penser à eux deux avant quoi que ce soit d’autres. Ils étaient un couple alors le bonheur de l’un comptait tout comme le bonheur de l’autre. Mais il ne fallait pas non plus qu’ils fassent tout en fonction de l’autre. Il fallait que Tom apprenne ça. Pas que Sam le faisait tout le temps lui non plus hein mais voilà, il fallait vraiment qu’il se bouge et qu’il arrête de ne penser et de ne voir que par Sam. L’androgyne avait failli laisser Tom partir sans rien dire de plus mais il n’arrivait pas à le faire sans rajouter quelques mots à ce qu’il avait dit. Oui il était déçu mais voilà, il fallait bien qu’il s’y attende vu les relations que Tom vivait avec les autres membres du groupe. Sam resta écouter le blond sans rien dire jusqu’à ouvrir grands les yeux quand il entendit quelque-chose qui le choqua vraiment.

« Attends… Tu es en train de me dire que c’est dommage que je ne sois pas le seul dans ta vie ? Mais tu… Tu te fous de moi là Tom hein ? Dis-moi que tu plaisantes ! Toi tu… T’as tes potes du groupe que tu as depuis des années et tu as même ton frère ! Ton frère jumeau ! Regardes moi à côté ce que j’ai ! Ma sœur est morte ! Je n’ai pas le droit de voir mes parents ! Mes amis de ma vie d’avant je les ai perdus et encore je ne pense pas qu’ils étaient de vrais amis ! Tu ne te rends même pas compte de la chance que tu as ! Et tu gâches tout par tes gamineries putain ! Sur ce point-là tu me dégoûtes Tom… J’crois qu’en fait, ce n’était pas une si bonne idée que j’entre dans ta vie. Peut-être que si je n’étais pas là, tu te serais rendu compte des gens qui t’entourent et de la chance que tu as de les avoir… »

Sam avait eut du mal à dire tout ça mais il le pensait. Tom ne voyait rien du tout. Il avait de la chance d’avoir des gens autour de lui et il serait prêt à tout gâcher pour un rien. Et il était plus que temps que Tom grandisse. Sam ne supporterait plus très longtemps d’être celui qui décidait de tout, celui qui dictait leurs règles de vie. Il avait l’impression d’être les parents de Tom. Et ce n’était pas pour ça qu’il s’était marié avec lui. Il ne pensait pas avoir autant de responsabilités. Sam aurait aimé lui aussi garder encore son âme d’enfant. Mais l’enfant resterait toujours Tom. C’était Sam qui lui préparait à manger, qui le faisait presque se lever ou qui le poussait à aller aux répétitions du groupe. Mais et Sam ? Qui était là pour faire tout ça ? Personne. Et ce n’était pas facile du tout pour l’androgyne. Mais encore une fois il n’essayait de ne rien montrer à Tom, il ne voulait pas l’inquiéter. Sam savait très bien que Tom n’aurait jamais fait quelque-chose pour lui faire du mal. Mais voilà, Tom ne s’en rendait pas forcément compte non plus. C’était juste que pour une fois, Sam le disait. Mais il s’en mordit fortement les lèvres. Il n’aurait jamais dû dire une chose pareille. L’androgyne allait pour répondre mais à la place, il ne fit que soupirer et baissa un instant le visage. Il n’en pouvait plus de se battre contre ce côté du caractère de Tom. Il ne voulait plus lui dire quoi que ce soit de peur que Tom ne dise encore qu’un ‘d’accord’ et qu’il fasse tout ce que voulait le brun. Sam voulait que Tom prenne de lui-même ses décisions. Mais à croire que ce n’était pas encore pour tout de suite. Le brun avait donc refermé la porte et ne voulut même pas savoir ce qu’allait faire le dreadeux. Pour quoi faire en fait ? Tom faisait ce qu’il voulait à présent. Sam ne dirait plus rien du tout sur le sujet. Qu’il reprenne ou pas avec le groupe c’était son problème. Qu’il veuille rester seul toute sa vie ou pas c’était son problème. A l’instant, Sam n’avait plus la force de rien. Il se sentait surtout vide et déçu. En plus de cela, il s’était engueulé avec Bill. Rien de mieux en fait. Il était resté collé contre la porte de la chambre. Il soupira et finit par retourner sur le lit. Il s’y allongea, dos à la porte de la chambre et les yeux rivés vers la fenêtre. Ses yeux restèrent fixer le ciel qui se voulait gris. A croire que le ciel changeait en même temps que ses sentiments. Il se sentait mal suite à cette dispute mais même Tom ne voyait rien. Alors si ce n’était que ça, pas de tournée, pas de Sam, rien. L’androgyne entoura son ventre de ses bras. Il avait mal au fond de lui. Il ne se sentait vraiment pas bien. Mais il ne pleurerait pas. Il en avait assez de pleurer pour un rien. Il fallait que Tom comprenne. Mais encore une fois, l’androgyne savait que Tom ferait tout en fonction de ce qu’il disait. Alors il ne se prononcerait plus sur rien du tout. Il ne donnerait plus d’avis.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non, j'y suis pour rien. Ou presque... [PV Sammy] [E.C]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non, j'y suis pour rien. Ou presque... [PV Sammy] [E.C]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien pour écrire à sa mère...
» Je suis Gay :D ou presque [Terminé]
» Droit au logement, une loi pour rien ?
» Arnel Bélizaire n'a pas pété les plombs pour rien ...
» pff mare d'etre punie pour rien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RpG sur Tokio Hotel. :: Ighaloub :: District n°1. :: Maison de Sam Phantom & Tom Kaulitz-
Sauter vers: