AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Lun 05 Oct 2009, 00:18

Un peu plus et je sauterai partout comme un abruti, mais j'avais pas tellement eu envie de lui filer la honte ici aussi alors je m'étais tout de même retenu. Mon sourire ne put que s'agrandir quand mon Ange resserra doucement ma main dans la sienne, je frissonnai même légèrement sous son geste, rosissant discrètement comme un con. Par contre, je grimaçai doucement en l'entendant répondre à ma question. A quoi est-ce que j'm'attendais aussi ? J'avais dû oublier qu'il s'était fait tirer dessus un peu plus tôt dans la journée...

"Question débile... Désolé."

M'enfin, il était réveillé, et surtout en vie, je pense que je ne pouvais pas en demander plus. L'inquiétude était retombé rapidement et je commençai seulement à réellement prendre conscience de ce qu'il s'était passé. En y repenser, je me sentis légèrement mal mais m'efforçai de me reprendre rapidement. Ce n'était finalement pas le moment de flipper maintenant que tout était fini. Je sursautai en entendant mon homme. Non, je ne m'y attendais pas. On s'en était jamais caché mais on l'avait jamais "affiché" comme ça non plus, mais c'était loin de me déplaire. Je souris fièrement à l'infirmière qui nous fixait comme si nous venions d'une autre planète et signai rapidement les papiers qu'elle me tendit d'un air un peu méfiant. Je finis par reporter mon attention sur mon Ange, tellement plus intéressant.

"Voilà. C'est quand tu veux."

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Jeu 08 Oct 2009, 20:46

Voir son sourire me rassurait comme jamais. J'avais l'impression de revivre rien qu'en le voyant sourire de cette manière. Il était beau quand même mon Ange. Je ne fis que sourire un peu plus en entendant sa réponse. Oui sa question était assez conne mais bon, je m'en fichais royalement. J'avais beau être sous sédatif, calmant la douleur et me rendant assez groggy, j'étais encore sous le coup de ce qu'il s'était passé. Mais je ne voulais rien montrer à Tom. Je crois qu'il avait déjà vu assez de choses pour aujourd'hui, pas besoin de rajouter ma psychose en plus. Alors je m'efforçais de paraitre le plus normal qui soit. On me demanda donc de signer les papiers mais je demandais à mon mari de le faire. Un léger rire s'échappa de mes lèvres quand je le vis sursauter. Je le regardais d'un air "ben quoi?". Je le regardai donc faire puis j'haussai un sourcil en l'entendant par la suite.

"Je ne sais pas si tu l'as remarqué mais je suis déjà prêt. On peut y aller mon Ange."

J'essayai de me lever mais ma tête me tourna. Je me rassis en vitesse sur le fauteuil roulant. L'infirmier le comprit et commença à me faire avancer jusqu'à la sortie. Je ne parlais pas, je voulais juste sortir d'ici et tenter d'oublier ce qu'il s'était passer. Bien qu'en fait, je risquais d'avoir énormément de mal, je le savais...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mer 14 Oct 2009, 20:13

C'était plus dur que je pensais, une fois le retour sur Terre effectué, de faire comme si tout allait bien, au moins pour Sam puisque je doutais fortement qu'il ait besoin de me voir légèrement -beaucoup- flipper en plus. Je me demandais malgré moi si ça recommencerait, c'était bien arrivé une fois alors pourquoi pas d'avantage ? J'avais plus peur que jamais pour lui, mais encore une fois, je tentais de faire comme si de rien était, et je crois que je ne m'en sortais pas si mal que ça en fin de compte. Mon sourire s'agrandit d'avantage encore sous son rire. Non mais qu'il se foute de moi surtout ! En voyant l'air avec lequel il me regardait je me contentai d'hausser légèrement les épaules sans savoir vraiment quoi répondre. Nos alliances prouvaient plus qu'aisément qu'on était mariés, mais ça n'avait jamais été aussi cash que ça, j'avais de bonnes raisons d'avoir été surpris d'abord. Excuses de merde, oui, j'avoue mais pas grave. Je pâlis rapidement en le voyant se rasseoir aussi vite. J'eus à peine le temps de m'en rendre compte que l'infirmier l'emmenait vers la sortie. Je les suivis, pas forcément très convaincu mais après tout ils devaient savoir ce qu'ils faisaient... Enfin du moins je l'espérai. D'un côté, connaissant la "passion" de mon Ange pour ce genre d'endroit, ce n'était peut-être pas plus mal de le quitter au plus vite. Mais d'un autre, s'il ne se sentait pas bien, partir tout de suite n'était peut-être pas la meilleure idée que nous puissions avoir... Je finis par soupirer sans un bruit et les rattrapai rapidement, lançant un peu malgré moi un regard inquiet à mon homme.

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 16 Oct 2009, 11:56

La seule chose que je me disais était que je devais à tout prix cacher tout ces sentiments et ces peurs qui se bousculaient en moi. Tom n'avait pas à savoir tout ça. Je ne savais même pas comment j'arrivais à rire dans une telle circonstance. Sans doute parce-que je ne supportais pas du tout ce qu'il s'était passé. Il fallait bien que j'arrive à rire de tout ça. Toujours était-il que je n'étais pas aussi fort que je le pensais. Je ne devais pas réussir à marcher après mon évanouissement et tout ce que j'avais eut comme médocs. Je remarquai rapidement l'inquiétude de mon Ange sur son visage.

"Je peux rentrer Tom. C'est juste que je me sens faible après tout ça."

Je le rassurai une fois de plus comme je le pouvais. Je ne supportais pas le voir dans un état pareil par ma faute. Je savais que je devais être le premier que l'on devait rassurer mais avec lui je n'arrivais pas à le faire. Il était si fragile, je n'avais pas à lui faire d'avantage peur. Il avait suffisamment vécu de choses comme ça. Même si c'était moi qu'on avait voulu abattre. L'infirmier me déposa donc à l'entrée. Je levai alors le visage vers mon homme.

"Tu veux bien me porter? Je crois que je ne pourrai pas marcher jusqu'à la voiture."

Je le regardai d'un air désolé. Je croyais que je l'avais suffisamment embêter pour la journée. Il devait être épuisé. En plus il fallait qu'il se change lui aussi. Je ne supportais pas de voir mon sang sur son tee-shirt. Il ne l'avait peut-être pas remarqué mais bon... Je ne me sentais juste pas la force de marcher jusqu'à la voiture. Il fallait que je me repose, on me l'avait conseillé. Mais j'avais peur d'une chose, de m'endormir et de revivre ce qui s'était passé. Mais je devais sauver les apparences.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Jeu 29 Oct 2009, 23:03

C'était toujours les mêmes questions qui revenaient sans que je sois sûr d'y trouver des réponses un jour. Je ne pouvais pas m'empêcher de penser qu'il aurait peut-être dû rester un peu plus longtemps ici, jusqu'à demain peut-être... La nuit était tombée de toute façon, il n'aurait plus eu très longtemps à attendre. Mais je me tus une fois de plus, après tous, les médecins devaient savoir ce qu'ils faisaient et s'il le laissait rentrer à la maison c'était qu'il y avait une bonne raison. En entendant la voix de Sam, je baissai les yeux, rougissant discrètement. Il était encore là à me rassurer alors que pour une fois les rôles devraient s'être inversés, je m'en voulais de tout ce qu'il lui était arrivé, tout comme là, de le laisser me rassurer encore et toujours alors qu'il devrait n'avoir que lui à penser. Je me contentai d'hocher doucement la tête.

"Je... D'accord."

Je n'étais pas forcément très certain de ce qu'il avait dit mais je ne voulais pas déclancher d'engueulade en plus de tout ça, c'était largement suffisant ce qu'il lui arrivait comme ça sans avoir besoin d'en rajouter une couche en plus. J'avais suivi mon Ange et l'infirmier jusqu'à la sortie et ce dernier nous laissa, retournant bosser rapidement. Je sursautai en entendant la voix de Sam et posai les yeux sur lui, son air désolé me dérangea, il n'avait pas à l'être, oh ça non. Je crois qu'il aurait pu me demander n'importe quoi, tout m'aurait paru normal. Je hochai la tête une nouvelle fois et le soulevai tendrement, faisant attention de pas lui faire de mal.

"Dis... Si jamais tu t'sens rien qu'un tout p'tit peu pas bien, tu préviens hein...?"

Non, pour une fois c'était pas tant une question que ça. Je ne voulais pas qu'il se taise en ne voulant pas m'embêter d'avantage ou je ne savais trop quoi encore. La voiture fut rejoint rapidement et je laissai mon Ange devant, ouvrant la portière au passage et ne mis pas longtemps à démarrer. Je n'avais strictement pas remarqué le sang qu'il pouvait y avoir sur mon tee-shirt et je m'en fichais pas mal la seule chose qui m'importait jusque là c'était Sam et son état, le reste n'était important. J'avais vraiment hâte de rentrer, de me retrouver un peu seul avec lui...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 30 Oct 2009, 19:23

Nous étions donc enfin arrivés à la voiture et je demandai simplement à Tom de me porter pour aller jusqu'à la voiture. Je me sentais trop faible pour ça. De toute façon les médecins m'avaient simplement demandé de prendre beaucoup de repos après ce que j'avais vécu. De plus le choc ne devait pas vraiment m'aider donc il fallait que je sois dans un environnement des plus rassurants et le seul endroit où je me sentais bien c'était chez moi avec Tom. Alors il n'y avait que là que je pouvais aller. Quand j'entendis mon homme s'inquiéter une nouvelle fois, je ne fis que sourire.

"Ne t'inquiètes pas mon Ange, tu seras le premier au courant. Et puis j'ai survécu à pire non? Ce n'est pas ça qui m'arrêtera."

Enfin je l'espérais. De toute façon j'avais été soigné donc ça ne pouvait pas être pire. Et je ne savais toujours pas comment mon mental survivait à tout ça mais bon. Autant en profiter tant que je tenais moralement. J'étais sûr que je n'allais pas tarder à craquer mais je ne devais rien montrer à Tom. Il ne devait rien voir. Je rentrai donc dans la voiture et nous partîmes jusqu'à chez nous. Je ne dis rien durant le chemin, je ne voyais surtout pas quoi dire en fait. Une fois arrivés, je demandai à Tom de me porter à nouveau jusqu'à la maison puis je m'assis sur le canapé, allumant simplement la télé.

"Tu devrais aller prendre une douche ou je... Enfin au moins te changer..."

Mon regard se faisait fuyant, n'aimant pas du tout ce sang sur son tee-shirt. Je devais moi aussi aller prendre une douche mais j'aurai du mal à le faire seul. Seulement j'en demandais déjà beaucoup trop à Tom alors je le ferai seul, je me débrouillerai.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 30 Oct 2009, 20:58

Je ne pus que répondre à son sourire même si ça ne me rassurait pas réellement. Je craignais qu'il ne dise rien, ce qui ne m'étonnerait finalement pas tant que ça venant de Sam. Il avait survécu à pire ? J'en savais trop rien, il avait traversé beaucoup de chose depuis que nous étions ensemble, après peut-être y en avait-il eu encore d'autre avant, mais pire que se faire tirer dessus... Je ne pouvais qu'espérer que ce ne serait pas ce qu'il l'arrêterait, d'un côté, là, il était logiquement hors de danger, logiquement... Non je n'avais pas vraiment confiance en la médecine de nos jours, à tort sûrement mais qu'importe.

"Merci."

Je ne voyais pas bien quoi dire d'autre et n'avais pas spécialement envie de lui faire part de mes doutes quant à la réalité de ses paroles. J'avais plus que confiance en lui, là n'était pas la question, juste que pour ne pas m'inquiéter, pour ne pas avoir l'impression de trop m'en demander, il serait bien capable de se taire et faire comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes ce que je ne souhaitais vraiment pas. Nous ne mîmes pas longtemps à retrouver la maison, et je ne pus m'empêcher de soupirer de soulagement en sortant de la voiture. Sur sa demande, je le portais jusqu'à l'intérieur, profitant de son corps si près du mien comme il se devait. Je le regardai sans comprendre quand il me dit que j'devrais aller me changer, et m'inquiétais légèrement en voyant son regard si fuyant. Dans un élan de bon sang venant de je ne sais où, je posai mon regard sur mon tee-shirt et ne pus que grimacer en en voyant l'état, je n'avais rien remarqué jusque là. Je le retirai rapidement et allai le foutre négligemment dans la machine à laver, inutile de laisser trainer dans la maison, je n'avais pas envie de lui infliger ça en plus. Je revins près de lui, passant derrière le canapé et déposai un baiser dans son cou.

"Tu veux bien la prendre avec moi...?" murmurai-je d'une voix étonnamment timide à l'oreille de mon Ange.

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Sam 31 Oct 2009, 12:28

Je savais très bien que ce que je disais ne le rassurerait pas vraiment mais je ne pouvais pas faire mieux puisque je ne pouvais pas trop sauter partout en disant que j'étais totalement guéri. Ce n'était pas encore le cas donc je ne risquais pas de faire ce genre de choses. Je me contentai de sourire autant que je le pouvais bien qu'à l'intérieur de moi ce n'était pas si facile que ça. Je me doutais bien que Tom remarquerait tout cela et c'était pour cette raison que je m'efforçais de le cacher le plus possible. Je ne voulais pas plonger dans un nouveau cauchemar qui le ferait être triste ou qui lui gâcherait la vie. Il en était hors de question. Je ne voyais pas pourquoi il me disait merci. Il était évident pour moi de lui dire en premier si jamais quelque-chose n'allait pas. Même si ça pouvait faire peur ou l'inquiéter, je savais que je ne pouvais compter que sur lui dans ses moments pareils. Je me retrouvai donc assis sur le canapé, la télécommande dans ma main valide à fixer la télé sans réellement le faire. J'évitai soigneusement de ne pas voir ce sang sur le tee-shirt de mon homme. Cela ne faisait que me rappeler ce qu'il s'était passé. Je le vis le retirer et aller le mettre dans la machine. Au moins quelque-chose qui me soulageait. Je sursautai en sentant les lèvres de mon Ange dans mon cou. Sa demande me fit frissonner sans que je ne sache réellement pourquoi.

"Je... Je... Oui, je veux bien..."

Je me levai, essayant de tenir sur mes jambes sans avoir de vertige même si je savais que de devoir monter l'escalier et de tenir debout dans la douche me demandait un effort surhumain. Je commençai à marcher vers les escaliers mais très vite je me sentis faible et je me retins à Tom pour ne pas tomber. Je montai donc les marches en sa compagnie, toujours aussi gêné de devoir lui demander autant de choses. Une fois dans la salle de bain, je commençai à me déshabiller comme je pouvais. Je ne pensais pas que je serai aussi gêné. Je me sentais si faible. Je m'adossai contre le mur en soupirant légèrement.

"Tom tu... Tu veux bien m'aider? J'y arrive pas et je... Pardon de te demander tout ça..."

Je m'en voulais car il devait encore plus s'occuper de moi et il le faisait déjà suffisamment. J'étais vraiment un boulet.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mer 11 Nov 2009, 19:55

Malgré ce que j'aurais pu penser, le retour à la maison ne me laissa pas plus tranquille, je ne cessais de me demander si tout irait bien, ce que je pourrais bien faire s'il y avait le moindre problème mais je préférai ne rien dire, il était assez mal comme ça même s'il faisait ce qu'il pouvait pour montrer le contraire, j'en étais certain. A chaque regard que je pouvais poser sur lui, je m'en voulais un peu plus encore, j'aurais tellement voulu pouvoir tout éviter, lui épargner tout ça. Je ne faisais que me rendre compte une fois de plus que je n'étais pas capable de le protéger comme je le devrais. Le pauvre perdait finalement son temps avec moi. Je grimaçai doucement, lui lançant un regard désolé qu'il ne put pas voir, en le sentant sursauter, je n'étais pas vraiment ce que j'avais voulu pour une fois, lui faire peur ou l'embêter comme j'en avais l'habitude n'était étrangement pas dans mes envies du moment... Sa réponse me fit sourire discrètement.

"Trop bien."

Je l'embrassai dans le cou une nouvelle fois avant qu'il ne se lève, cherchant un réel équilibre qu'il ne semblait visiblement pas trouver, me laissant plus inquiet encore. Je le suivis de très près, paniquant silencieusement. C'était peut-être pas une bonne idée, cette douche, finalement. Je sentis mon coeur s'arrêter quand il se retint à moi mais ne dis rien. Je passai machinalement un bras autour de sa taille, le serrant tendrement en même temps. Une fois dans la salle de bain, je ne mis pas longtemps à me déshabiller, allumant l'eau dans la douche histoire qu'elle ne soit pas glacée quand nous y rentrerions, gardant malgré tout un oeil sur mon homme. Je détournai le regard en le voyant s'adosser au mur et hochai la tête en l'entendant, un sourire triste étirant mes lèvres sans que je ne sache comment.

"T'as pas à t'excuser pour ça mon Ange..."


Ma voix n'avait été qu'un murmure perdu au milieu des bruits de tissus de ses vêtements, je n'étais pas certain qu'il m'ait entendu, mais ce n'était de toute façon pas très important. Je finis par l'attirer doucement sous la douche. Je le tenais près de moi d'une main tandis que l'autre s'affairait à s'occuper de lui comme il fallait, le lavant tout tendrement. Je faisais le plus attention possible à ne pas lui faire de mal.

"J'aime bien ton jeu. C'est chouette de s'occuper de son chéri." lâchai-je en riant discrètement avant de lui voler un baiser et de continuer ce que j'avais commencer.

Bien entendu, j'aurais préféré que ce soit dans d'autre circonstance, mais bon, inutile de le préciser, j'étais sûr qu'il le savait...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Jeu 12 Nov 2009, 01:46

Encore une fois, j'essayais de faire comme si tout allait bien. A croire que je devenais plus que doué dans ce domaine. J'espérais juste que Tom ne remarquait rien et qu'il croyait vraiment que tout allait pour le mieux. De toute façon, tout allait pour le mieux. Après tout, j'étais toujours en vie. Ce n'était vraiment pas grave qu'il m'ait fait sursauter. Après tout, il fallait que je sorte de ma rêverie et que j'essaye de me remettre comme je pouvais de tout ça. Je fus tout de même rassuré de le sentir proche de moi, m'aidant à monter ces foutus escaliers qui me donnaient tant de mal. Je gardais mon bras tout contre moi. Je devais bouger mon épaule le moins possible pour que ça se remette correctement. Une fois dans la salle de bain, je tentai de me déshabiller comme je pouvais avec une seule main vu que l'autre restait immobile. Je ne faisais pas attention à Tom et je tentais de me débrouiller seul. Sauf que ma vue se brouilla un instant, que ma tête tourna me forçant à m'adosser au mur pour ne pas tomber. Je détestais vraiment demander son aide. Comme s'il n'avait que ça à faire. Il fallait que je me débrouille sans lui mais là je ne pouvais que reconnaitre que je n'y arriverai pas. Quand il vint m'aider, je me laissai faire, baissant simplement le visage en me sentant ridicule. J'eux du mal à retirer mon tee-shirt, grimaçant en bougeant doucement mon épaule. Je finis par suivre Tom sous la douche et je le laissai s'occuper de moi. Je me sentais mal de limite l'obliger à s'occuper de moi de cette manière. J'aurai dû pouvoir me débrouiller ou alors j'aurai dû aller me coucher dans mon état peut-être que ça aurait été beaucoup mieux.

"Moui, si tu le dis. Pardon de prendre de ton temps comme ça... J'suis même pas capable de prendre une douche..."

Et je m'en voulais pour ça. Je sentais mon pansement prendre l'eau sur mon épaule. Cela voulait donc dire que j'allais devoir le changer. Sans aide je n'y arriverai pas non plus mais je ne voulais pas que Tom voit ma blessure. Ce n'était pas très beau à regarder. J'attendis que Tom aie finis pour enfin sortir de la douche. Je tentai de m'essuyer sommairement avant d'attacher ma serviette autour de ma taille.

"Je... Il faut que je change mon pansement et que je nettoie tout ça et je... Enfin je suis dans la chambre."

Et je priai intérieurement pour que Tom ne vienne pas me voir tout de suite. Une fois dans la chambre, j'entrepris de retirer ce bandage collant. Au passage, j'avais attraper ce qu'il fallait pour me soigner, ce qu'on avait ramené de l'hôpital et que j'avais monté avec moi. Je restai debout devant le miroir de la chambre, à observer cette blessure qui resterait marquer ma peau à jamais. Signe de la folie de quelqu'un. Je soupirai légèrement et entreprit de me soigner bien que j'avais du mal. Il ne me restait que ma bande à mettre mais je savais d'avance que je n'y arriverai pas seul. Je soupirai et m'assis sur mon lit alors que mon regard croisa celui de mon double dans le miroir. Quelques larmes se mirent à couler d'elles-mêmes, sans doute le choc encore. Ou alors, l'impression d'être plus qu'un moins que rien à ne pas réussir à se soigner tout seul...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Jeu 12 Nov 2009, 22:12

Je l'aurais probablement cru quand il voulait me laisser croire qu'il allait bien dans d'autres circonstences, mais là, j'en étais bien incapable. Il n'allait pas bien et aussi stupide que je puisse l'être, je m'en rendais compte. Cette histoire m'avait fait prendre conscience de la réalité plutôt que je l'aurais aimé et me forçait surtout à y rester. Pour Sam, je ne pouvais pas me permettre de voir la vie en rose et compagnie. Nous en étions, encore une fois, trop loin. J'étais mal pour lui, le voir dans un tel état était insupportable. Cette fois encore, mon Ange monté sur ressort, un peu trop speed à la limite de la chiantise me manquait, j'avais beau râlé quand il bougeait de trop tout le temps, le voir à peine capable de monter les escaliers me faisait réaliser à quel point je l'aimais comme ça... En le voyant se battre à moitié avec ses fringues pour se déshabiller, j'étouffais un sanglot aussi bien que je pus, aisément couvert par le bruit de l'eau. Ca faisait réellement mal... Je ne mis pas longtemps à aller l'aider et relevai son visage du bout des doigts. Je voulais qu'il se rende compte que j'étais aussi là pour ça, que je ne pouvais pas être là uniquement quand il avait pas besoin, même si ça je savais particulièrement bien le faire. Ca me semblait plus que normal d'être près de l'homme de ma vie dans un moment comme celui-là, et puis, quoi qu'il puisse en dire, tout était de ma faute... Encore une fois, l'idée qu'il aurait été beaucoup mieux sans moi dans sa vie ne faisait que sonner juste. Je pouvais savoir sans grand mal qu'il pensait m'obliger à faire tout ça, à m'occuper de lui, j'aurais simplement aimé lui faire comprendre que ce n'était pas le cas, que j'avais beau être loin du mari idéal, ce n'était pas par obligation que je le faisais, mais j'aurais pu lui dire de n'importe quelle manière qu'il soit, il ne m'aurait pas cru et je trouvais idiot de risquer de se prendre la tête pour ça, nous ne nous comprenions pas souvent, c'était connu finalement, alors pourquoi chercher les ennuis une nouvelle fois ? Je faisais en sorte que mes gestes soient les plus doux et amoureux possibles, qu'il n'ait pas l'impression que je faisais ça parce qu'il falait bien que quelqu'un le fasse plus que parce que j'en avais envie. Je ne pouvais pas nier que j'aurais préféré que les conditions soient différentes mais j'aimais m'occuper de lui, trouver des moments où nous n'étions que tous les deux malgré tout. J'avais cru le perdre plus que jamais et le sentir contre moi, sa peau sous mes doigts, son corps si proche du mien, n'avait jamais été aussi rassurant, aussi loin que je m'en souvienne. Je soupirai doucement en l'entendant et déposai un baiser dans son cou.

"Dis pas n'importe quoi... J'aurais dû prendre cette douche quand même, et c'est bien plus agréable avec toi. Merci d'avoir accepté de m'y accompagner."

Je fus malgré tout déçu de le voir sortir si vite et frissonnai légèrement, sentant sa chaleur loin de moi. Je hochai doucement la tête en l'entendant et le regardai partir sans rien dire. Je finis par me laisser glisser contre l'une des parois de la douche, laissant mes larmes couler tant qu'elles le voulaient, ça n'avait plus d'importance, il n'y avait plus personne pour les voir. Je m'étais souvent détesté depuis que nous étions ensemble, un peu à chaque larme que je lui avais fait verser, mais je ne me souvenais pas en être arrivé un jour à ce point là. J'aurais tellement voulu souffrir à sa place, ou au moins avec lui. Les minutes défilaient et dans un éclair de courage qui me venait de je ne sais où, je finis par sortir de sous la douche, essuyant d'un geste brouillon les larmes qui courraient encore sur mes joues, mêlées à l'eau sous laquelle j'étais resté. Je n'osai pas passer devant le lavabo et donc son miroir, ne voulant plus voir ce reflet que je finissais par tant haïr. Je pris à peine le temps de m'essuyer, me contentant d'attacher la serviette autour de ma taille avant de me diriger vers notre chambre. Je restai derrière la porte entrouverte, fixant mon homme sans un bruit, sentant mon coeur se serrer sans que je ne puisse faire quelque chose. J'avais l'impression d'étouffer, de nouveaux sanglots se firent sentir, mais je les retenai, Sam n'avait pas à me voir chialer une fois de plus, il ne l'avait vu que trop de fois. Ses larmes m'achevèrent, lançant en moi comme des envies de meurtre, de lui rendre sa liberté, de le voir un jour réellement heureux. Je soupirai doucement et finis par toquer timidement à la porte.

"Mon Ange...? J'peux entrer...?"

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Jeu 12 Nov 2009, 23:44

Je ne trouvais même pas un seul qualificatif me permettant de me donner une quelconque importance. Aujourd'hui je n'étais réduit qu'à une pauvre petite chose qui n'arrivait même pas à se déshabiller ou à se laver convenablement. Je n'étais qu'une chose qui ne servait à rien. Je me sentais plus qu'inutile et je voyais très bien que j'en demandais beaucoup trop. J'aurai dû pouvoir me débrouiller mais même ça je n'y arrivais pas. J'étais vraiment pitoyable. Je me sentais pitoyable. Finalement, je venais de le trouver ce foutu qualificatif qui m'allait tellement bien. Je ne servais à rien de plus qu'à apporter des ennuis à l'homme que j'aimais. Mais qui étais-je vraiment pour lui infliger de telles choses? Rien. Je n'étais rien. Mon père me l'avait suffisamment répéter pour que je finisse par l'accepter. Je n'étais qu'une saloperie dans la vie des autres, rien de plus. Dès que je rencontrai quelqu'un, il fallait que je bousille sa vie. Je n'étais vraiment qu'un parasite qui n'arriverait jamais à faire du bien autour de lui. Et là, en plus d'avoir inquiété Tom, il fallait que je l'ennuie en lui demandant tout ça. Mais c'était vraiment n'importe quoi. Il aurait dû me dire de me démerder et se barrer tant qu'il en était encore tant. Mais il ne l'avait pas encore fait et je ne comprenais vraiment pas pourquoi ou comment il restait encore à mes côtés. Au début c'était bien oui mais très vite il avait fallut que je gâche tout. J'aurai peut-être dû le laisser tranquille, ne pas m'attacher. Enfin ça ça m'était tout simplement impossible. Je m'étais attaché bien trop vite à lui. Mais j'aurai dû partir avant que lui ne s'attache à moi. Il aurait été bien plus tranquille et n'aurait pas du tout été obligé d'en arriver au stade de me laver. J'étais donc debout sous cette eau chaude qui lavait mon corps comme elle pouvait. Tom l'y aidait. Je sentais ces caresses sur ma peau. Il n'y avait que lui qui pouvait m'apaiser dans un moment pareil alors que j'essayais de me retenir à la paroi de par mon bras libre, non handicapée. J'essayais de rester debout bien que cela me semblait être un effort surhumain. Je me sentais épuisé, plus que ça, vidé. Mais il fallait que je fasse comme si tout allait bien si je ne voulais pas retourner à l'hôpital. Et puis tout devait aller bien. Pour Tom... Je fermai les yeux et frissonnai doucement en sentant ses lèvres dans mon cou. Je ne fis que sourire tristement en l'entendant, sourire qu'il ne verrait sûrement pas alors que j'étais dos à lui. Je ne voyais pas pourquoi il me remerciait, cela me semblait tellement illusoire de l'entendre dire ça alors que je ne faisais absolument rien à part l'ennuyer. Je sentis alors les forces me quitter peu à peu et je décidai de sortir. Peut-être plus tôt que prévu mais il valait mieux que je le fasse si je ne voulais pas me retrouver à terre, assisté une fois de plus. Je mis rapidement ma serviette autour de ma taille, comme je le pouvais en fait, avant de partir en direction de notre chambre pour me soigner. Enfin me soigner, tenter de le faire. Je fis donc ce que j'avais à faire, priant intérieurement pour que Tom ne rentre pas. Je ne voulais pas qu'il voit ma blessure et surtout moi dans un état aussi faible. Je me retrouvai donc assis sur mon lit, les larmes coulant le long de mes joues sans que je ne puisse les arrêter. Je me sentais plus bas que tout. Il fallait que je me reprenne mais je n'y arrivais pas. Je sursautai alors en entendant toquer et surtout en entendant la voix de mon homme. Je me dépêchai d'essuyer mes larmes au plus vite, souhaitant par-dessus tout qu'il ne voit rien du tout. Je tentai de sourire comme je le pouvais.

"Je euh oui... Oui tu peux je... Désolé c'est un peu le désordre et..."

Je m'embrouillais totalement. Je me trouvais stupide, ne trouvant rien de mieux que de dire que la chambre était en désordre par ma faute. Je tentai de cacher ma blessure au maximum, attrapant la bande pour tenter de me la mettre rapidement, souhaitant que Tom ne voit pas l'horreur que j'avais sur l'épaule.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 13 Nov 2009, 00:11

Les minutes que j'avais passé seul à pleurer sous l'eau qui tentait vainement d'effacer mes larmes en les mêlant à ses gouttes ne m'avaient servi qu'à me rappeler tout ce qu'il avait pu faire pour moi durant tous ces jours que nous avions passé ensemble jusque là. Je me rendais compte aujourd'hui que je m'étais bien trop reposé sur lui et que même si ma vie continuerait à tourner en grande partie autour de lui, je devais arrêter de lui demander de la faire continuer à ma place, il avait assez de la sienne, de la notre à gérer sans que j'ai à lui demander en plus de s'occuper de la mienne. Je lui en avais toujours trop demandé sans chercher à savoir ce qu'il pensait de tout ça, ce qu'il pouvait bien ressentir face à toutes ces demandes auxquelles il avait toujours répondu jusque là. Il avait toujours été là pour moi, même encore aujourd'hui alors qu'il était plus que mal en point, préférant me rassurer ou du moins ne pas m'inquiéter avant de prendre soin de lui. N'était-ce pas cet Ange là qui m'avait répété un nombre incalculable de fois qu'une relation n'était pas qu'à sens unique ? Là qu'il avait besoin de moi à son tour pour autre chose que lui tenir chaud la nuit, pourquoi est-ce que ça serait moins normal que tout ce que j'avais pu lui demander avant cela ? Je n'avais jamais vu ça sous cet angle là avant... J'aurais tellement eu envie d'aller lui demander pardon pour tout ce que je lui avais fait subir jusque là, trop égoïste pour remarquer quoi que ce soit, mais ça se serait soldé par un "T'as pas à t'excuser", alors que j'étais sûr qu'il savait aussi bien que moi que j'avais toutes les raisons de le faire. Il avait finalement fait de ma vie sans intérêt un véritable conte de fée, je ne m'étais jamais senti aussi vivant que dans ses bras, son odeur restait le plus rassurant de parfum qu'il ne m'ait jamais été donné de sentir et moi à côté de ça... Je n'avais fait que l'étouffer, l'enfermer dans une relation qui n'avait d'amoureuse que nos baisers et nos je t'aime de plus en plus rares... J'avais du mal à comprendre ce qu'il faisait encore avec moi malgré tout, bien que j'avais peur que cette histoire nous éloigne encore d'avantage. J'avais l'impression qu'il avait peur de me demander de l'aide à son tour, que ça me dérange, que ça m'inquiète et qu'il s'éloignerait pour éviter de me montrer que ça n'allait pas... Je n'avais jamais été le copain parfait qu'il méritait, mais j'aurais au moins espéré qu'il comprenne malgré tout que je serais toujours là pour lui, quoi qu'il puisse arriver, je l'aimais et je ne voulais pas être là uniquement quand moi j'avais besoin de lui, ou encore quand tout allait bien... Il était peut-être tard pour m'en rendre compte mais je voulais vivre cette relation dans les deux sens.
Un triste sourire étira mes lèvres quand je le vis sursauter, j'avais l'impression qu'il faisait que ça depuis que nous étions rentrés, je ne pouvais pas lui en vouloir pour ça, pas après ce qu'il lui était arrivé. Le voir essuyer ses larmes me fit soupirer, je savais que ça partait sûrement d'un bon sentiment mais je trouvais finalement ça blessant... Une fois son autorisation obtenue, j'entrai doucement dans la chambre, préférant faire comme si je n'avais rien vu de ce qu'il s'était passé avant et allai l'embrasser sans un mot. Je me dirigeai d'un geste machinal vers l'armoire et enfilai un boxer avant d'aller m'asseoir sur le bord du lit, le fixant sans trouver le courage de prononcer le moindre mot. Je finis par lui prendre sa bande des mains, la lui mettant tout en faisant attention de ne pas lui faire de mal et déposai un baiser sur sa joue avant de me diriger vers la porte de la chambre. Je me retournai vers lui, un regard toujours plus amoureux posé sur son visage et lui souris doucement.


"Tu veux manger quoi ce soir ?" finis-je par lâcher d'une voix étrangement timide...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 13 Nov 2009, 01:23

Pauvre petite chose qui aurait dû disparaitre depuis bien longtemps. Voilà une définition qui m'allait parfaitement bien. J'aurai vraiment dû mourir aujourd'hui. Je ne faisais qu'être de trop dans la vie de mes proches. Mon père avait sûrement dû avoir raison en me virant de sa maison, en m'éloignant de ma sœur et de ma mère. Oui, il avait sûrement dû avoir raison. Mes larmes qui coulaient étaient dues à ma peur mais également au fait que j'avais eut peur pour Tom. Et si jamais c'était lui qu'on agressait? Et si jamais c'était lui que je perdais? Comme quoi on ne voulait vraiment pas qu'il vive une histoire d'amour avec le guitariste de Tokio Hotel. C'était vraiment pas juste quand on y pensait. Mais peut-être que les fans avaient raison. Ils voulaient juste m'éloigner de Tom pour préserver le dreadeux. Oui, ça ne pouvait être que ça comme solution. Cette balle aurait dû traverser mon cœur et non mon épaule. Cette balle aurait dû me faire m'éteindre pour toujours plutôt que de rester en vie dans un état pareil. Les larmes coulaient une à une, pour Tom sans doute. Je m'en voulais de l'avoir appelé pour une telle chose. Je devais vraiment me démerder dans la vie, même quand je me faisais tirer dessus. Je devais apprendre à me défendre seul et arrêter d'appeler Tom à tout va. Comme pour cette douche, je n'aurais jamais dû le faire. J'aurais dû ne jamais faire tellement de choses dans ma courte vie. Je n'aurais tout simplement jamais dû exister. Cela aurait posé beaucoup moins de problèmes dans la vie de tout le monde. Tom était donc entré dans la chambre et je ne dis pas un mot de plus, souriant vaguement à son baiser. Je déposai un rapide regard vers lui quand il se changea pour finalement venir s'asseoir à mes côtés alors que je me battais avec ma bande pour essayer de la mettre convenablement. Mon dreadeux me la prit des mains et me la mit aussi doucement que possible. Il n'y avait que lui pour me faire une chose pareille, réussir à me soigner dans n'importe quelle circonstance. Je le vis alors se lever et mes larmes se remirent à couler d'elles-mêmes sans que je n'y puisse grand chose, encore une fois. J'entendis à peine sa question alors que mon corps fut parcouru de spasmes. Une crise d'angoisse.

"Je... J'ai eu tellement peur Tommy! Je... J'ai cru que j'allais te perdre pour toujours et que... Et que je... P-pardon de réagir comme ça mais j'a-arrive plus à me re-retenir... Je... Je suis stupide p-pas vrai? J'ai cru qu'elle allait m-m'enlever à toi et je... J'ai eu si p-peur..."

Mes tremblements ne cessaient pas. Mes pleurs non plus. Ma respiration était saccadée. Je ne me contrôlais plus. Toute la peur de la journée ressortait à cet instant précis et je me maudissais de me donner en spectacle devant Tom...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 13 Nov 2009, 02:26

Je sentis sans grand mal son regard se poser sur moi alors que je me changeai, un sourire ne mit pas longtemps à se dessiner sur mes lèvres. J'avais l'impression d'être important à chaque fois qu'il posait ses yeux sur moi. Il y avait bien des fois où c'était un peu gênant, mais j'avais enfin l'impression de compter réellement pour quelqu'un. Enfin, quelqu'un d'important, pas toutes ces filles dont je me fichais sérieusement. J'existais dans son regard et c'était une sensation tout simplement merveilleuse. Je voulais vivre ça jusqu'à la fin de mes jours. Plus les jours passaient plus j'étais certain d'avoir trouvé en lui l'homme de ma vie, le seul avec qui je pourrais être heureux, celui avec qui je voulais la passer toute entière qu'importe l'avis des autres. Je ne connaissais pas grand chose de la vie ni même du monde qui nous entourait mais c'était avec lui que je voulais tout apprendre, tout découvrir, avec lui que je voulais tout simplement grandir, même si ça faisait peur, même si j'étais pas sûr de ce qui m'attendait, je savais qu'à ses côtés ce serait plus simple. J'avais envie de changer avec lui, envie d'être le mari parfait qu'il méritait. J'étais totalement parti dans autre chose quand je vis ses larmes couler de plus belle. Je ne comprenais pas ce que j'avais pu dire ou faire pour le mettre dans un tel état. Je restai de longues et interminables secondes à le regarder sans bouger avant de me précipiter vers lui en l'entendant. Je le pris un instant contre moi, faisant tout mon possible pour pas lui faire de mal, et m'accroupis face à lui, prenant appuis sur ses jambes pour pas me casser la gueule. Mes doigts s'affairaient à essuyer ses larmes mais ça ne semblait pas servir à grand chose.

"Calme toi, c'est fini mon Ange, c'est fini. Tu m'perdras jamais, j'te le promet mon Ange. Non, bien sûr que non t'es pas stupide. J'te trouve tellement courageux tu sais... T'as pas à t'excuser pour ça mon Ange, c'est rien, ça ira mieux après. Schhht. N'y pense plus. Il nous reste encore plein de jours à vivre ensemble. Rien nous empêchera plus de les vivre tous les deux..."

Personne n'avait le droit de se mettre entre nous, les seules personnes qui pouvaient décider de mettre un terme à tout ça c'était lui ou moi, personne d'autre et personne ne le ferait jamais plus... Je restai près de lui, sans bouger d'avantage que pour lui essuyer les joues, le caressant tendrement au passage. Je ne savais pas bien comment le calmer et je m'en voulais de ça aussi... A croire que je n'arrêterai jamais...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Dim 15 Nov 2009, 21:07

Je ne savais même pas comment je pouvais faire pour le mater de cette manière dans un moment pareil. Cela devait venir de ma fascination pour lui. Tom me fascinait toujours autant. Mais j'avais rapidement détourné les yeux, ne voulant pas être pris sur le fait pour me mettre à rougir comme une collégienne. Il ne manquerait plus que ça en fait. Alors que je le vis commencer à partir, je ne compris rien du tout que mes larmes se mirent à couler d'elles-mêmes. Je me sentais étouffer. Mes membres tremblaient. Je tremblais complètement. Cette foutue crise allait encore plus m'épuiser et m'affaiblir que je ne l'étais déjà. Il fallait que je me calme mais je n'y arrivais pas. Je réussis tout simplement à bredouiller quelques mots à l'adresse de Tom. Je ne savais même s'il m'avait compris. Je me trouvais stupide de réagir comme ça alors que j'avais réussi à me contenir - ou presque- jusqu'ici. Sauf qu'en le voyant partir, toutes les images m'étaient revenues en tête et surtout ce sentiment de peur de le perdre. Je me sentais si faible. Je restais le fixer, toujours enclin à cette peur qui m'assaillais totalement. Je le vis alors se précipiter vers moi alors que mes tremblements me faisait affreusement souffrir. Mes sanglots me coupaient la respiration. Mais rien n'arrivait à me calmer. Je sentis le corps de Tom un instant contre le mien bien que je n'en étais pas réellement conscient. Je sentis à peine ses mains sur mes genoux ou sur mes joues pour m'essuyer mes larmes. J'essayais surtout de respirer calmement mais ma crise prenait le dessus sur tout. J'écoutai ce qu'il me dit, essayant de me focaliser sur ses mots si rassurants. Mais ces images me revenaient sans cesse en tête.

"Mais... Mais je... J'ai cru que j'a-allais te laisser t-tout seul et j-je ne voulais p-pas que tu sois triste et... Elle... Elle... Elle..."

Je n'arrivais pas à articuler calmement à cause de ma respiration et de mes sanglots qui ne se calmaient pas. J'essayais de prendre sur moi mais mes tremblements ne se calmaient pas. Je serrai fortement la mâchoire pour essayer de reprendre cette foutue respiration qui n'avait pas l'air de vouloir me suivre. Je sentais les mains de Tom, essayant toujours de stopper mes larmes dans leurs courses.

"J-je... J'ai v-vraiment cru te perdre T-Tommy et... Et je v-voulais pas te laisser t-tout seul et... J-j'ai eu p-peur..."

Je ne faisais que me répéter mais je n'arrivais pas à faire autre chose. Je me laissai alors tomber dans les bras de Tom, le faisant tomber en arrière. Dans ma chute, la serviette autour de ma taille se défit et je me retrouvai totalement nu dans ses bras. Je me retenais à lui comme je pouvais, mon bras valide autour de son cou et mon bras blessé tout contre moi, entre nos deux corps. J'essayais de me calmer comme je pouvais mais ce genre de crise, je n'avais aucune idée de combien de temps ça pouvait durer. je tremblais toujours autant, sans réussir à m'arrêter.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mer 18 Nov 2009, 22:27

Je n'aurais jamais pensé que le simple fait de presque quitter la chambre l'aurait mis dans un tel état. Le voir comme ça me paniquait autant que ça m'attristait, me contentant de rien laisser paraitre, ce serait particulièrement inutile. Quelques minutes avant, il avait l'air d'aller bien... C'était pas la super forme, certes, mais ça semblait aller pas trop trop mal... Je me sentais mal, ses larmes m'achevaient doucement. En plus d'être incapable de le protéger, j'étais incapable de le rassurer, de les faire cesser... Qu'est-ce que je pouvais bien encore foutre ici ? Il méritait tellement mieux... Encore une fois, je ne pus que me rappeler que si nous n'avions pas été ensemble, rien de tout ce qui lui était arrivé aujourd'hui ne se serait passé, et il serait sûrement en train de passer une bonne soirée avec quelqu'un qui saurait prendre soin de lui bien que moi au lieu d'être en larmes comme c'était le cas à mes côtés. Je soupirai doucement, encaissant silencieusement ce que j'étais assez con pour me balancer avant de me reconcentrer sur lui en entendant sa voix reprendre. Mes doigts continuaient de lui essuyer les joues tendrement, tentant vainement d'effacer toutes traces de ses larmes, mais inutile de préciser que ça ne marchait pas. Je crus que mon coeur avait cessé de battre lorsqu'il me dit qu'il ne voulait pas que je sois triste... On s'en foutait de ça... Je m'en foutais en tout cas, il y avait tellement plus important que ce que je pouvais ou aurais pu ressentir... Involontairement je finissais par lui en rajouter plus encore que ce qu'il devait déjà supporter sans moi... Abattez moi...

"N'y pense plus mon Ange... T'es là et c'est le plus important... Elle t'approchera plus Sam, c'est fini."

Qu'il n'y pense plus...? En plus d'être égoïste, dangereux pour lui et particulièrement inutile, il fallait que je sois stupide. Il serait peut-être temps qu'il remarque tout ça et qu'il prenne la fuite... Je me doutais bien qu'il n'oublierait rien et que ce ne serait pas en quelques jours qu'il passerait à autre chose... Et dire que tout ça s'était de ma faute. La chute qu'il m'entraina involontairement sûrement à faire me surprit. Je sentis sa serviette se défaire mais j'avais bien autre chose à foutre que d'y penser pour l'instant. Je le serrai doucement contre moi, lui caressant le dos du bout des doigts, ne sachant pas comment m'y prendre pour le calmer, pour faire cesser ses larmes une bonne fois pour toutes.

"Moi aussi j'ai eu peur mon Ange, mais c'est fini. T'es là, en vie, on est rentré à la maison... Tout va bien, il t'arrivera rien maintenant. Calme toi Sam..."

J'espérai juste qu'il finirait par sècher ses larmes rapidement. Même pas pour moi, non, surtout pour lui. Il falait mieux qu'il se repose plutôt qu'il se fatigue encore plus en pleurant de la sorte...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Jeu 19 Nov 2009, 21:58

Je ne savais toujours pas pourquoi j'avais réagis comme ça. Peut-être qu'en le voyant partir comme ça, j'ai eu un flash me revoyant à ce moment-là alors que j'allais mourir et le laisser. Je n'aurai jamais pu lui faire une chose pareille. Je n'aurai jamais pu l'abandonner. Je me sentais stupide de réagir comme ça bien que je ne pouvais pas du tout m'en empêcher. Cette crise d'angoisse devait arriver pour la simple et bonne raison que tout ce que j'avais ressenti remontait à la surface d'un coup. Un trop plein d'émotion qui ne demandait qu'à sortir. Et je ne pouvais pas le contrôler. Je m'en voulais de ne pas réussir à empêcher mes larmes de couler. Je me sentais si faible tout à coup alors que j'avais réussi à rester fort depuis que c'était arrivé. J'étais vraiment un moins que rien et je n'arrivai même pas à me calmer. Je me faisais vraiment pitié. Il était temps que je me calme, mais pas moyen que j'y arrive. Je m'engueulais mentalement mais rien n'y faisait. Et sans que je n'arrive à vraiment me retenir, je me laissa tomber dans les bras de mon dreadeux. Je me sentais encore plus honteux d'être totalement nu dans ses bras. Franchement je me sentais pire que tout. J'enfouissais mon visage dans son cou, tentant de respirer son odeur qui me calmait tellement à chaque fois. Je l'écoutai parler. Sa voix, ses mots, il me calmait tellement. Je laissai passer du temps, tentant de me reprendre. Mes tremblements se calmaient à son contact. Ma respiration était toujours entrecoupée de sanglots mais mes larmes se tarissaient à leur tour.

"Pourquoi les gens veulent nous s-séparer Tom? C'est pas j-juste..."

C'était la seule pensée cohérente que j'avais sur le coup. J'avais peur d'être séparé de mon homme, que quelqu'un réussisse à nous séparer pour de bon. Sans lui je n'y arriverai pas... Jamais... Sans lui... Rien que cette pensée me rendait au plus mal...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Jeu 19 Nov 2009, 22:59

Aussi stupide que ça puisse paraitre, je n'avais même pas réellement réalisé que nous avions atterri par terre. Je n'avais plus vraiment de contact avec la réalité, il n'y avait plus que ses larmes et ses mots qui avaient encore une importance pour moi. Sa question me laissa sans réponse... Je n'en savais finalement pas grand chose. Après tout, c'est vrai que personne n'avait jamais réellement voulu nous laisser vivre notre histoire tranquillement mais je n'avais jamais vraiment cherché les raisons. Je m'étais contenté de me dire que tout cela venait de ma foutue célébrité sans aller plus loin. Mais finalement, ça n'avait pas de sens. Il n'y avait strictement aucune raison de vouloir nous séparer, connu ou pas. Je me rendais compte un peu tard que je ne leur appartenai pas malgré tout et que j'étais libre de faire ma vie avec qui je l'entendais... Je m'étais réellement contenté de protester jusque là parce que je trouvais ça injuste sans faire grand chose pour que ça change... Mais même si je faisais tout ce que je pouvais, est-ce que ça changerait quelque chose ? Je le gardai tendrement tout contre moi, sa présence me rassurant autant que son état m'inquiétait. Je finis par me résigner à lui répondre, bien que je doutai de l'utilité cette dite-réponse.

"Non, t'as raison, c'est pas juste... Mais je n'ai pas la moindre idée de pourquoi... La seule chose que je sais c'est qu'ils peuvent le vouloir aussi fort qu'ils le veulent, ils n'y arriveront pas. Ils ne nous sépareront pas, il est hors de question que je vive cette vie sans toi, il va falloir me supporter encore quelques longues années mon Ange."

J'attrapai doucement son menton, relevant son visage du bout des doigts avant de l'embrasser tendrement comme pour lui promettre silencieusement que je n'avais pas l'intention de le lâcher, de les laisser nous séparer, même si ça, j'en avais eu la preuve il y avait peu, je ne pourrais pas forcément faire grand chose d'autre que m'empresser de le rejoindre...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 20 Nov 2009, 11:12

Je m'en voulais de l'avoir fait tomber de cette manière aussi. Mais je n'avais pas pu me retenir de me jeter dans ses bras comme par peur de le voir s'éloigner à nouveau. J'avais eu tellement peur de le perdre pour de bon. Je ne voulais pas le voir s'éloigner pour le moment. Je ne savais même pas pourquoi j'avais posé cette foutue question. C'était n'importe quoi en fait. Les gens voulaient qu'on se sépare tout simplement parce-que voir Tom marié déjà ça ne plaisait pas, mais en plus marié à un mec comme moi... Les fans ne l'acceptaient pas et je ne pouvais que trop bien les comprendre. Il était normal de vouloir croire un peu que son artiste préféré ne puisse être qu'à nous. Mais je trouvais ça terriblement égoïste. Tant que cette personne pouvait être heureuse c'était le principal non? Ou alors, les gens voyaient à quel point je rendais Tom malheureux et que c'était pour cette raison qu'ils voulaient nous séparer, pour que lui soit enfin heureux. Loin de moi et de tous les soucis que je lui apportais. J'essayais de retenir mes sanglots alors que je me trouvais toujours contre lui, refusant de le lâcher. Je ne pouvais m'y résoudre, adorant sentir son odeur et son cœur battre dans sa poitrine. Je ne fis que l'écouter bien sagement alors que mes tremblements cessaient enfin même si mes sanglots coupaient toujours la régularité de ma respiration. Il me rassurait, par sa présence et de simples mots. Je ne le remercierai jamais assez pour ça. Je le sentis se saisir de mon menton pour me relever le visage et je répondis à son baiser autant que je le pouvais. Je finis par détacher mes lèvres et me serrai à nouveau contre lui alors que je me sentais honteux.

"Pardon... Tu n'aurais pas dû me voir dans un était pareil... Je... Je suis désolé mais c'est venu d'un coup et... J'voulais pas te faire vivre ça..."

Je tentais de réellement calmer ma respiration alors que je me sentais épuisé de tout ce qu'il venait d'arriver. Pourtant je ne voulais pas dormir. Je refusais de m'endormir pour la simple et bonne raison que je ne voulais pas revivre ça dans un cauchemar que je savais présent d'avance.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 20 Nov 2009, 14:34

J'aurais aimé rien qu'une fois que toutes ces filles soient derrière moi pour autre chose que l'envie de finir dans mon lit... Je ne leur demandais finalement pas d'aimer mon Ange, après tout il avait réduit involontairement à néant tous leurs espoirs en me rendant heureux, mais juste de le laisser tranquille, de nous laisser tranquille. Quoi qu'encore, elles n'avaient qu'à s'en prendre après moi, j'étais le seul fautif là-dedans, ces espoirs brisés, ce n'était que moi qui les avais fait naitre chez elles, Sam n'y était pour rien... Nous devrions pouvoir vivre la vie que nous voulions sans craindre pour sa vie. Je pensais qu'il était temps pour elles d'ouvrir les yeux une bonne fois pour toutes et de comprendre que j'étais réellement heureux avec mon Ange et que nous séparer ne ferait rien d'autre que me rendre plus inaccessible encore, peut-être parce que moins vivant. Il était ma vie désormais et loin de lui, je n'étais plus grand chose. Mais ça, elles ne le comprendraient sûrement jamais, trop attachées à leurs rêves débiles d'apprendre un jour que notre couple venait de voler en éclats. Qu'il ne me lâche pas ne me gênait finalement pas pour un peu que ça le rassure, que ça le calme, qu'il réalise que je n'avais pas l'intention de fuir, de le laisser ou je ne sais trop quoi encore. Il ne voulait pas que j'le laisse pour l'instant et bien soit, sa présence à mes côtés était plus que délicieuse et ça ne pouvait être qu'avec envie que je l'y laisserai. Le sentir répondre à mon baiser me fit frissonner alors qu'un léger gémissement s'y mêlait me faisant rougir timidement. A peine cet échange terminé, je finis par me relever doucement, l'entrainant au passage, avant de le faire se coucher sur le lit, et me collai à lui au plus vite, me couchant à moitié sur lui dans l'espoir idiot qu'il n'ait pas froid. C'était quand même plus confortable que le sol.

"T'as pas à t'excuser pour ça mon Ange. Je me fiche de vivre ça, c'est pas grave, tant que tu t'arrives à te calmer, le reste est pas important."

Je lui souris tendrement avant d'enfouir mon visage dans son cou, laissant sur sa peau une multitude de baisers alors que mes doigts caressaient doucement son torse. Je finis tout de même par le laisser tranquille et après avoir déposé un dernier baiser sur ses lèvres, partis silencieusement dans l'un de mes nombreux moments de contemplations, un sourire des plus amoureux étirant mes lèvres sans que je ne le remarque vraiment...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Sam 21 Nov 2009, 19:07

En même temps, Tom n'y pouvait rien si toutes ces filles voulaient juste coucher avec lui. C'était la définition même des groupies donc forcément. Il n'empêche que je ne pourrai jamais penser autre chose que ce n'était pas juste qu'elles pensent tout ça, que les gens veuillent ça. Je ne voyais pas en quoi ils pouvaient être heureux du malheur des autres. Je ne comprenais pas comment les gens pouvaient se sentir contents d'être aussi méchants. Je ne concevais pas du tout cette vision des choses et ça me rendait plus que triste que ce soit mon couple qu'on essaye de détruire. On avait fait quoi pour mériter tout ça? Comme si on ne vivait pas assez de problèmes et de douleur, il fallait en plus qu'on essaye de nous séparer. Ce n'était vraiment pas juste. Comment je pourrai faire sans lui? Je n'étais qu'un peu plus mort à chaque fois que l'on se séparait ne serait-ce que quelques heures. Et je redevenais un peu plus vivant à chaque fois que l'on se retrouvait. Sans lui je n'étais absolument rien. Pourquoi on essayait de me séparer de mon oxygène? Pourquoi on voulait me séparer de ma vie? Je ne comprenais plus du tout les gens. Je ne comprenais plus pourquoi ils pouvaient être aussi méchants pour obtenir quelque-chose qu'ils risquaient de ne jamais avoir. Je me raccrochai alors à lui comme jamais. Je ne voulais pas le sentir s'éloigner, je ne le supporterai pas. pas aujourd'hui en tout cas. Notre séparation avait été trop proche. Quand Tom se releva, je fis de même bien que trop gêné d'être totalement nu. Pourtant il m'avait vu un nombre incalculable de fois nu mais je me sentais toujours honteux. Je m'allongeai donc sur le lit comme il le souhaitait et je fus immédiatement rassuré quand il colla son corps au mien.

"Si... Pardon... J'voulais pas te faire vivre ça après cette journée mais je n'ai pas pu faire autrement. Pardon, j'voulais vraiment pas mon Ange... Me laisse pas..."

Je levai ma main valide pour que celle-ci aille lui caresser sa joue dans une douceur infinie. Je le laissai enfouir son visage dans mon cou, levant un peu la tête pour qu'il aie un meilleur accès. Quand il arrêta ses baisers, je recommençai à caresser sa joue tout en le fixant.

"Me laisses pas mon Ange, j't'en prie... J'pourrai pas sans toi, j'pourrai pas..."

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Sam 21 Nov 2009, 23:14

J'étais certain au moins d'une chose, personne ne parviendrait jamais à nous séparer. Personne ne le pourrait. Nous nous aimions bien trop pour ça. Je ne voyais pas d'avenir possible loin de ses bras, et je savais qu'il n'y en avait pas. Tout ce ferait avec lui désormais et qu'importe ce que pouvait vouloir les gens, ça ne m'intéressait pas. Au moins sur ce point-là, il n'y avait bien que l'avis de Sam qui avait de l'importance à mes yeux. J'espérai simplement qu'il se calmerait totalement, mais surtout rapidement, je pensais qu'il n'avait pas forcément besoin de ça en plus aujourd'hui. Je n'avais pas grand mal à comprendre pourquoi il se raccorchait à moi de cette manière et je m'en voulais de ne pas parvenir à le rassurer suffisamment pour qu'il soit sûr que si je venais qu'à le laisser, ce ne serait que quelques minutes, que je n'avais l'intention d'abandonner l'homme de ma vie. J'avais totalement oublié que sa serviette était tombée, plus préoccupé par son état que par sa nudité, et ce fut la gêne qui se remarquait facilement qui me le rappela. Un sourire un peu amusé étira mes lèvres, attendri par tant de bêtises de la part de mon Ange, après tout, ce n'était que moi et on était que tous les deux, il n'avait pas franchement à être gêné mais je me tus sur le sujet.

"Mon Ange... T'as vraiment aucune raison de t'excuser pour ça. C'est rien, tu sais...? Tu sais très bien que je pourrais jamais t'en vouloir pour ça. C'est pas grave, d'accord...?"

Ses caresses me firent frissonner doucement alors que je cherchais comme je pouvais de supprimer le moindre millimètre entre nous. Je souris de nouveau en le sentant lever la tête et murmurai un faible "merci" avant de reprendre mes baisers de plus belle. J'avais envie de me noyer dans son regard. En l'entendant, je posai doucement un doigt sur ses lèvres pour le faire taire avant d'y poser furtivement les miennes.

"Je n'ai pas l'intention de te laisser Sam. Je te laisserai jamais, j'ai bien trop besoin de toi pour ça. Ma vie est avec toi maintenant, et elle le sera pour toujours mon Ange." soufflai-je avant de l'embrasser de nouveau. "Et je reste près de toi tant que tu veux, j'aime bien être avec toi, collé à toi."

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Dim 22 Nov 2009, 15:05

Les seules personnes capables de réellement nous séparer n'étaient autre que nous-mêmes. Sauf que nous n'aurions jamais idée de faire une chose pareille. Seulement nous ne pouvions absolument rien contre des personnes comme Arsène. Ces gens-là pouvaient réellement nous séparer sans que nous ne puissions faire quoi que ce soit. Et c'était ça qui me faisait peur. Nous ne pouvions pas contrôler ça. Et je détestais cette idée. Toujours était-il que je commençais enfin à bien me calmer. Ma respiration était toujours entrecoupée de quelques hoquets mais j'essayais de totalement me calmer. Il fallait que je me calme. Au moins pour Tom. Je devais me remettre pour lui. Il fallait que je sois fort pour lui. Il fallait à tout prix que j'arrête d'être si faible devant mon Ange. Il avait vécu suffisamment de choses lui aussi. Je savais que ma réaction était plus que stupide de vouloir me raccrocher à lui de cette façon mais je ne pouvais vraiment pas m'en empêcher. J'avais eut trop peur de le perdre aujourd'hui alors je ne voulais plus le quitter. Ma nudité me gênait. Pourtant nous venions de prendre notre douche ensembles mais je ne savais pas trop pourquoi je réagissais comme ça. Sans doute parce-que je me sentais totalement faible sous ses yeux à l'instant. J'étais plus vulnérable que jamais et rien que de me retrouver nu dans cette situation me gênait un peu. Mais je remerciai intérieurement Tom de ne pas relever ce sujet. De toute façon, il l'avait bien compris en se collant à moi de cette manière.

"S-Si... J'avais essayé de me retenir depuis que c'était arrivé et là en te voyant partir j'ai eu peur. C'est arrivé d'un coup et je... Pardon."

Je ne pouvais m'empêcher de penser une telle chose. Je me sentais vraiment stupide d'avoir fait une crise d'angoisse devant lui. J'aurai dû la faire tout seul dans mon coin mais elle m'a totalement submergée d'un coup. J'étais trop faible pour réussir à la contenir. Alors que je continuais de parler tout en lui caressant la joue, je sentis son doigt sur mes lèvres, m'empêchant de dire quoi que ce soit d'autre. Je l'écoutai donc bien sagement, ne le lâchant pas du regard.

"J'veux pas que tu t'en ailles... Pas maintenant. Pardon d'être aussi égoïste mais pas aujourd'hui, j'veux pas te voir si loin de moi même si c'est pour être dans une autre pièce. Je t'aime mon Ange..."

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 24
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Dim 22 Nov 2009, 16:10

Je n'étais même pas certain qu'on puisse parler réellement de séparation avec ce qui aurait pu se passer avec Arsène... Non... Elle n'aurait réussi qu'à nous éloigner un moment. On se serait vite retrouvés de toute façon. Il était tout simplement hors de question pour moi de continuer quoi que ce soit s'il n'était pas là. Le sentir se calmer me rassura, je détestais le voir dans cet état. J'aimerai tellement qu'il puisse être heureux tout le temps, qu'il passe sa vie à rire, à sourire. Mais avec un abruti comme moi en temps que mari, je doutais fortement que ça puisse se faire un jour, m'en voulant encore un peu plus à cette pensée. Ce serait mieux pour lui qu'il prenne ses jambes à son cou rapidement, qu'il finisse dans les bras de quelqu'un de mieux que moi, qui prendrait bien mieux soin de lui que je pouvais le faire... Je n'étais même pas capable de le rassurer, de le calmer comme je l'aurais dû. Je n'avais plus la moindre envie de m'éloigner de lui, pas même une seconde, la simple idée de bouger me faisait flipper, ne sachant pas comment Sam pourrait réagir. Je ne voulais pas aggraver la situation, lui faire peur ou l'inquiéter pour rien, il avait dû supporter bien trop de choses aujourd'hui pour en rajouter un peu plus encore. Il fallait juste qu'il se repose, qu'il dorme peut-être aussi... Pas qu'il panique une fois de plus, qu'il finisse en larmes une nouvelle fois, non, c'était pas utile tout ça...

"J'voulais pas te faire peur Sam... Arrête de t'excuser pour ça s'il te plait, c'est rien. Le principal c'est que tu te calmes et que t'ailles mieux, on s'en fout un peu du reste."

Je ne pouvais qu'avouer que ça faisait un peu peur de le voir comme ça, surtout que ça arrive si rapidement et sans réelle raison apparente sur le coup, mais tant pis, être près de lui dans ces moments là ne me gênait pas. Sans m'en rendre compte, je finis par me demander si c'était le genre de chose qui lui arrivait souvent, si j'étais assez peu attentif à son homme pour ne pas le remarquer...? Je le fixai tout en l'écoutant, pensant une fois de plus qu'il était magnifique, ça faisait longtemps, ça commençait sûrement à me manquer de me le faire remarquer. Ses derniers mots me firent rougir légèrement.

"Et bien je m'en vais pas, même pas dans une autre pièce alors. Mais toi, file sous les draps, j'veux pas que t'attrapes froid, d'accord ? Moi aussi je t'aime mon Ange."

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Inutile] J'aime / J'aime pas
» Une musique que j'aime bien....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RpG sur Tokio Hotel. :: Schierel :: Baloutey-
Sauter vers: