AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Dim 29 Nov 2009, 19:51

Nous avions vécu des choses que j'aurais préféré oublier mais ce n'était rien par rapport au reste, il y avait trop de moments de bonheur pour ne voir que ce qui n'allait pas. Je savais les conneries qu'il pouvait bien penser et je craignais de ne jamais réussir à les faire s'envoler, jusque là je n'avais pas arrêté de dire le contraire de tout ça dans l'espoir sûrement stupide qu'il finisse par me croire... Ma vie n'aurait jamais pu être mieux que celle que je vivais avec lui, j'étais vraiment heureux depuis que nous étions ensemble, depuis qu'il était arrivé dans ma vie, mais j'avais l'impression que même ça, il ne le croyait pas... Je voulais bien qu'il doute de tout dans ma vie puisque de toute façon j'en avais sûrement déjà douté un jour ou l'autre également mais pas ça... Pas ça... Il n'y avait que lui pour faire en sorte que malgré les ombres la vie soit aussi belle, pour réussir à me rendre plus heureux que je n'avais jamais pu l'être avant... Il ne devrait pas avoir le droit de remettre ça en question. Ma vie n'avait plus de sens s'il n'était plus là, c'était lui ma vie désormais. Et j'aimais ça, je lui faisais suffisamment confiance pour ne pas m'en effrayer. J'étais prêt à tout vivre, tout subir, tout affronter pour un peu qu'il soit à mes côtés. C'était avec lui ou rien, et je m'en tiendrai à ça, une vie où il n'y aurait plus que son absence n'en valait pas la peine. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres en le sentant frissonner, c'était pas grand chose mais ça me rassurait.

"Non... Je devrais pas. Je te l'ai déjà dit, on abandonne pas un Ange."

Etrangement, je sentais que la nuit serait longue, très longue... Il était hors de question que je dorme, il n'y avait qu'à voir sa réaction là alors qu'il était réveillé pour m'inquiéter bien trop pour cette nuit et ce qu'il pouvait vivre en dormant... Je ne lâchai pas son visage des yeux, je n'y arrivais pas, souriant tendrement, presque timidement, me confortant dans l'idée que jamais je ne devrais l'abandonner...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Sam 05 Déc 2009, 20:59

J'avais comme envie d'effacer toutes ces horreurs que nous avions vécues. Mais effacer tout ceci voulait dire effacer tout ce qu'il y avait eut autour. Par exemple, je n'avais jamais été aussi heureux que le jour où Tom m'avait demandé en mariage alors que nous étions à l'hôpital après ma tentative de suicide. Et ça, je ne voulais vraiment pas l'effacer, je ne pouvais pas l'effacer. Pourtant je ne pouvais pas et je n'étais pas sûr et certain que Tom voulait en faire de même. Je ne pensais qu'à moi sur ce coup, j'étais plus qu'égoïste. Je ne pensais qu'à moi tout le temps. Je devais le faire passer avant tout le reste. Il devait passer avant tout le reste. Tom était mon tout et je devais vraiment prendre soin de lui. Je devais prendre soin de lui. Je pouvais foirer tout le reste mais pas ça. Je lui devais au moins ça. Je savais que j'étais vraiment horrible de penser tout ça, qu'il serait mieux sans moi. Mais une nouvelle fois, j'étais égoïste. Je ne pensais qu'à moi et rien qu'à moi. Je ne m'imaginais même pas ce que pouvait vivre Tom à me savoir penser tout ça. Je me sentais si inutile auprès de lui. Je me sentais si nul à ne jamais réussir à faire quelque-chose de bien. Je savais également que maintenant, c'était beaucoup trop tard pour reculer. Lui comme moi étions tellement amoureux l'un de l'autre que vivre séparément serait une douleur beaucoup trop importante. Je ne pouvais plus vivre sans lui. Je n'étais plus rien sans lui. Je ne ferai que le quitter si lui le souhaitait. Et il devait au moins l'avoir souhaité une fois. Mais il aurait dû me le dire. Je ne fais que le faire souffrir en restant à ses côtés.

"On n'abandonne pas un Ange mais quand cette personne n'en est pas un; on peut le faire..."

Je ne bougeais plus. J'étais si bien dans ses bras, contre lui. Il n'y avait qu'avec lui que je pouvais me sentir autant en sécurité. Je l'aimais tellement... Et sans m'en rendre vraiment compte, je m'endormais d'épuisement, ne réussissant plus à rester éveillé même si la peur était toujours présente.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Sam 05 Déc 2009, 22:10

Je crois que si aujourd'hui on me laissait le choix, je ne changerai rien à ce que nous avions pu vivre jusque là malgré tout, non mais que ce soit plaisant ou quoi qu ce soit dans le genre, non, juste que j'étais persuadé que tout cela nous avait beaucoup rapprochés, et que notre amour en était toujours ressorti plus grand. Oui, un jour, chercher les bons côtés partout me perdra... Mais bon, pour l'heure... Après tout ce qu'il s'était passé, j'avais tendance à croire notre couple invincible, on avait traversé tant de choses sans que ça puisse nous détruire que rien n'y parviendrait jamais. Ou du moins c'était ce que je pensais. Plus d'un an que nous étions marié, pas loin d'un an et demi que nous étions ensemble et jamais je n'avais eu la moindre envie de le quitter, de refaire ma vie loin de lui, et jamais je n'aurais de telles idées, c'était impossible j'en étais sûr et plus que certain. Sans lui, plus rien n'avait d'intérêt désormais, je n'avais jamais connu ça avant mais j'aimais que ce soit avec lui que je découvre un tel sentiment de dépendance, d'un côté, il ne pouvait bien y avoir qu'avec lui que ce soit possible. Je n'étais même pas sûr, que depuis qu'il était entré dans ma vie, il n'y ait eu rien qu'un seul jour où j'aurais pu me passer de lui, non, c'était le genre de chose qui n'avait pas dû être possible. Un sourire amusé se dessina sur mes lèvres en l'entendant, il en disait pas mal des conneries quand même mon homme, hein...?

"Hey ! Mais j'veux pas que tu m'abandonnes, moi...!! Mais bon, on est au moins d'accord sur le fait que je peux pas le faire avec toi, c'est toujours ça."

Je savais plus que bien que ce n'était pas dans ce sens là qu'il l'avait dit mais c'était pas très grave, comme ça et seulement comme ça je voulais bien y croire, je ne pouvais qu'y croire. Je savais très bien que j'avais un Ange près de moi, personne n'arriverait à m'en faire douter. Je le laissais s'endormir sans bouger, rassuré de le voir finalement rejoindre les bras de Morphée. Non, je n'avais pas spécialement envie de le voir éveillé toute la nuit...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Sam 05 Déc 2009, 23:41

Je savais au fond de moi que Tom ne voudrait rien changer de tout ce qui était arrivé. Enfin si,les moments les plus difficiles mais pas notre rencontre, ce fameux soir dans ce bar où tout a changé. Je m'en souviendrais toujours comme si c'était hier. Je n'osais imaginer ce qui se serait passé si je n'étais pas restée à ses côtés ce soir-là alors qu'il m'avait bien rembarré. Je serai sûrement passé à côté de ma vie. Or cette vie, je l'avais à présent à mes côtés. Et je devais vraiment en prendre soin. J'avais tout de même peur que cette dépendance qui nous liait finirait par nous détruire tous les deux. J'avais peur de tout foirer et de nous détruire. Parce-que forcément, ça ne viendrait que de moi. Il n'y avait que moi qui merdais à chaque fois. Je faisais vraiment n'importe quoi. Je ne répondis rien à ce qu'il me disait. A quoi bon? Il finirait encore par me dire le contraire. Et puis je me sentais bien trop faible pour dire quoi que ce soit d'autre. Faiblesse qui l'emporta sur le reste, me faisant dormir sans que je ne réussisse à lutter plus longtemps que ça. Je m'étais donc endormir sans réussir à m'en empêcher. Mais très vite, je commençai déjà à remuer. Je sentais mon corps chauffer, se recouvrir de sueur. Je la revoyais. Je revoyais son arme braquée sur moi. Je revoyais tout, absolument tout. Je ne faisais que bouger? J'essayais de me réveiller mais pas moyen de réussir. Je me débattais, je me sentais hurler. J'avais chaud. J'avais peur. J'avais mal. Cette douleur qui me perçait l'épaule. Je ne savais plus du tout quoi faire pour qu'elle parte. Je me débattais encore et encore, lui hurlant d'arrêter, de me laisser tranquille, que je ne pouvais pas abandonner Tom. Elle n'avait pas le droit de faire une chose pareille! Je me débattais encore, souffrant énormément à l'intérieur. Je finis tout de même par me réveiller.

"NON JE NE PEUX PAS L'ABANDONNER!"

Je m'étais relevé, m'asseyant sur le lit le bras tendu devant moi alors que ma respiration était saccadée et que mon corps était recouvert de sueur. Une douleur lancinante dans mon épaule me ramena à la réalité. Je gémissais de douleur alors que je posais ma main sur mon épaule. Je sentis alors quelque-chose. Mon épaule s'était remise à saigner. J'avais tellement bougé que la plaie s'était rouverte. J'essayais de voir où j'étais, ayant totalement perdu le contrôle.

"TOM!"

Je ne faisais que crier, je le cherchais mais je ne voyais rien comme si ma vue était brouillée. Mes pleurs avaient repris sans que je ne puisse y faire quoi que ce soit.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Dim 06 Déc 2009, 00:04

Je lui devais tout, notre vie d'aujourd'hui, notre mariage, notre amour, complètement tout. Notre relation avait commencé d'une manière plus que fragile et pourtant il avait su tout garder debout malgré tout, du premier jour jusqu'à aujourd'hui, et rien que pour ça je n'aurais jamais assez d'une vie pour le remercier. Qu'aurais-je fait sans lui ? Que serais-je réellement devenu s'il n'avait pas accepté de rester malgré mon attitude ce soir là ? Je finissais par ne plus avoir envie d'aborder le sujet avec lui, sachant trop bien qu'il ne trouverait rien d'autre à dire qu'un "Tu t'en serais très bien sorti sans moi" ou que j'aurais trouvé quelqu'un d'autre à aimer autant que lui si ce n'est plus... Or je savais avec certitude que tout ça était faux, jamais je n'aurais pu aimer quelqu'un d'autre comme je l'aime lui, je ne l'avais jamais fait avant, il n'y avait aucune raison que ça se fasse après... J'avais peur de trouver une réponse valable, bien que je doute réellement que le temps aurait été très long s'il n'était pas apparu, tel l'Ange qu'il a toujours été, dans ma vie. Je n'avais pas la moindre idée de comment il faisait pour me supporter depuis tous ces mois, j'étais souvent invivable, à la limite du supportable, limite que je franchissais trop j'en étais conscient bien que je ne fasse jamais rien pour changer les choses. Il avait du courage mine de rien, et une patience qui ne cesserait jamais de m'étonner. Je commençais à somnoler doucement tout en le regardant dormir lorsqu'il commença à bouger. Je sursautai alors qu'il bougeait un peu plus avant d'essayer de le réveiller comme je pouvais, tentant vainement de l'empêcher de bouger, de le calmer... Je sentais mon coeur s'affoler, si seulement il avait la moindre idée de la panique dans laquelle je pouvais être, il arrêterait bien vite se trouvant finalement ridicule, sauf qu'il ne le savait pas et laissait en moi avec envie l'impression d'une explosion ou d'un arrêt des plus imminents. Oui, je m'y attendais, je ne pouvais pas le nier, mais au fond j'espérais que la nuit serait calme, au moins pour lui, il en avait besoin, il devait se reposer et pas revivre ce cauchemar une nouvelle fois. J'avais beau tout faire, il n'y avait pas moyen de le réveiller, je sentais mes mains se mettre à trembler d'elles même, l'effroi monter doucement sans que je ne puisse arrêter quoi que ce soit. Heureusement, il finit par se réveiller de lui même. En le voyant se relever, je ne trouvai rien d'autre à faire que de m'éloigner, rejoignant l'autre bout du lit, cherchant à me calmer avant de l'approcher. J'étais mal, je me savais pas très coloré et je ne voulais pas qu'il s'aperçoive de quoi que ce soit même si je doutais fort d'arriver à le lui cacher. Je sursautai de plus belle en l'entendant m'appeler, laissant mon coeur louper un battement qui eut pour effet de me montrer par un raisonnement à quel point je pouvais me sentir vide sur l'instant... Je respirai un grand coup et le rejoignis timidement, aussi rapidement que possible. Je n'avais pas la moindre idée de l'état de sa blessure, m'attendant pas le moins du monde à ce que ça se soit remis à saigner.

"J'suis là Sam, j'suis là..." murmurai-je d'une voix plus hésitante que je l'aurais voulu. "Qu'est-ce qu'il s'passe mon Ange ?"

Rien en moi semblait vouloir se calmer, pourtant je n'étais pas le plus à plaindre dans cette histoire et je le savais bien, mais le voir dans un tel état n'avait réussi qu'à me faire paniqué, qu'à me faire me rendre compte que je ne lui servais vraiment à rien peut-être aussi...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Dim 06 Déc 2009, 01:16

Je la voyais très clairement face à moi, me menaçant, me disant que Tom devait enfin être heureux. Et qu'il le serait sans moi. Dans un sens je savais qu'elle avait raison mais en même temps, je savais que j'avais peur qu'il se retrouve tout le temps seul. Je ne pouvais pas l'abandonner, je n'en avais pas le droit. Je sentis mon épaule me brûler, me lancer. Je venais de revivre ce qu'elle m'avait fait. Seulement cette fois-ci, je n'arrivais pas à m'échapper. Je la vis se rapprocher de moi pour tenter de m'étrangler. J'avais l'impression d'étouffer. Je suffoquais. Elle était en train de me tuer. J'essayais de me débattre mais rien, je n'y arrivais pas. Mon épaule me faisait trop souffrir. Je tentais d'hurler pour qu'elle arrête mais rien n'y faisait. Elle continuait. Elle voulait m'arracher à mon amour. Elle voulait me tuer et je sentais qu'elle allait réussir. Elle allait réussir à me tuer et à m'enlever Tom. Je me débattais encore et encore, espérant qu'elle me laisserait tranquille mais rien n'y faisait. Je me réveillai enfin en hurlant jusqu'à m'en péter les cordes vocales. Je me sentais totalement perdu. J'essayais de savoir où j'étais, de me rendre compte que finalement j'étais toujours en vie. J'avais l'impression que ma respiration ne se remettrait jamais à un rythme normal, tout comme mon cœur. J'avais l'impression qu'il allait exploser. Je criais le nom de mon homme, le cherchant du regard bien qu'il faisait nuit noire. Peu m'importait pour ma blessure. Ce n'était pas ce qui me préoccupait pour l'instant. Je n'avais pas vu qu'il s'était reculé. Mais je me doutais, vu le temps qu'il mettait à revenir, que je lui avais fais peur. Je ne faisais que ça de toute façon. Je tournais le visage en entendant sa voix et en le sentant proche de moi. Je prenais immédiatement son visage entre mes mains.

"Je... Elle voulait m'enlever à toi Tom! Elle... Elle me tuait et... Oh mon Dieu elle me séparait de toi!"

Je le pris immédiatement dans mes bras, le serrant le plus fort possible contre moi. J'en gémis fortement de douleur. Mon épaule... Cette blessure n'était pas mon imagination par contre... Je m'écartai de Tom pour allumer la lumière de la chambre et je baissai les yeux vers ma blessure. J'y vis du sang. Je me mis à trembler légèrement.

"Merde je... Je ne comprends pas... Je... Pourtant je... Pardon..."

Je ne savais même pas pourquoi je m'excusais. Mes larmes s'étaient calmées ainsi que mes tremblements. Mais je me sentais stupide. J'avais paniqué jusqu'à rouvrir ma blessure. J'essayais de me lever pour aller dans la salle de bain mais je me rassis automatiquement, sans force.

"Excuse-moi... Je sais que je te fais peur, que tout ça te fait peur... Pardon, j'voulais pas..."

Je baissai le visage et tenais mon épaule comme je pouvais, comme si ça allait changer quelque-chose...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Lun 07 Déc 2009, 01:37

Je m'en voulais de m'être reculé de la sorte, il n'avait sûrement pas besoin de ça et j'aurais dû être là, qu'il s'aperçoive tout de suite qu'il n'était pas seul, mais non, bien entendu, j'étais trop con pour y penser tout de suite. Je commençai à me calmer légèrement quand je sentis ses mains sur moi. Le savoir réveillé était plus que rassurant, c'était bon, il ne revivait plus encore et encore cette putain de journée. Mon Ange était tranquille au moins un moment, je craignais que ça soit même jusqu'à demain. Je l'écoutais sans un mot, mon coeur accélérant la cadence malgré moi, désolé de le voir comme ça, désolé de l'avoir laissé revivre tout ça.

"Schtt. C'était qu'un cauchemar cette fois mon Ange, c'est fini. Elle est plus là, elle te touchera plus, plus jamais. T'es bien vivant et tu vas devoir me supporter encore un bon moment. Calme toi."


Je le laissai me prendre dans ses bras, appréciant encore et toujours ce contact, maintenant plus encore que d'habitude sans réellement savoir pourquoi. Je grimaçai fortement en l'entendant gémir de douleur mais n'osai pas me détacher de lui de plus qu'il pense que je veuille l'abandonner ou une quelconque connerie dans le genre, il se reculerait tout seul. Je ne savais pas ce qu'il avait, ce qu'il s'était vraiment passé dans la réalité durant son cauchemar, trop paniqué par ce qu'il se passait pour faire attention à ça. Je le laissai me lâcher pour allumer la lumière et posai machinalement les yeux sur son épaule. J'eus un moment d'absence, fixant avec inquiétude sa blessure. Sa voix me ramena à la réalité et je secouai la tête en l'entendant.

"Tu n'as pas à t'excuser pour ça Sam."

Il n'y était strictement pour rien et même si ça avait été le cas, il n'y avait pas la moindre raison qu'il s'excuse, c'était plus qu'inutile. En le voyant se rasseoir aussi rapidement, je baissai les yeux sans m'en rendre compte, j'aurais tellement aimé lui éviter tout ça... Mon pauvre Ange... Je sursautai en entendant la suite et m'agenouillai tout près de lui, lui relevant le visage du bout des doigts.

"Je sais que tu voulais pas mon Ange, et c'est rien. Arrête de t'excuser pour rien."

Je déposai un tendre bisou sur ses lèvres avant de filer dans la salle de bain à sa place. J'aurais préféré de loin le remmener à l'hôpital mais je n'étais pas certain qu'il se laisserait faire et puis, deux fois dans la même journée, je n'avais pas envie de le lui imposer... Je revins rapidement à ses côtés et commençai à m'occuper de sa blessure sans un mot, espérant ne pas lui faire plus de mal que ce qui devait déjà être le cas...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Lun 07 Déc 2009, 23:57

L'espace d'un instant je crus qu'il était vraiment parti à ne pas le sentir tout de suite tout contre moi. J'avais vraiment eut peur de me réveiller seul, même si j'avais un peu de temps à me rappeler où je me trouvais, j'avais eut peur de le perdre à nouveau. Je savais surtout qu'il ne savait plus du tout comment réagir avec moi. Je devais être devenu trop désespéré pour qu'il réussisse à faire quoi que ce soit. Je devais arrêter de trop lui en demander. Il était temps que je me reprenne enfin en main. Mais je savais que là je n'y arriverai pas. J'étais bien trop faible physiquement et moralement pour m'en sortir seul. Mais j'en demandais beaucoup trop à Tom. Il n'allait jamais pouvoir tenir à ce rythme-là. Je me laissais bercer par les mots de mon dreadeux qui me rassurait au plus haut point. S'il savait dans quel état je finirai sans lui. Je tentais de me calmer comme je pouvais en l'entendant, fermant les yeux et respirant son odeur, seule chose avec sa voix et sa chaleur qui me permettaient de me remettre et de me rappeler que tout était bel et bien terminé. Ma douleur était totalement oubliée quand je le sentais contre moi. Je ne voulais pas qu'il s'inquiète plus qu'il ne le faisait déjà. Une fois que j'avais allumé la lumière, je m'en voulais encore plus en voyant son regard sur ma blessure. Et je l'inquiétais encore plus. Je m'en voulais tellement. Et en plus je n'étais même pas capable de me lever pour aller me soigner. J'étais vraiment stupide. Je n'arrivais à rien, vraiment à rien. Je sursautai légèrement en sentant ses doigts sur mon visage et mon regard se fit automatiquement fuyant. Je me trouvais si faible. Et je détestais ça. Je voulus lui répondre mais il m'avait déjà embrassé pour finalement filer vers la salle de bain. Je gardais le visage baissé, m'en voulant de tout ce que je lui faisais subir. Je continuais à fixer mes mains alors que je sentais la bande de mon épaule se défaire et que je serrais les dents quand il me nettoya ma blessure.

"Pardon pour tout ça Tom... J'aimerai tellement que tu vives tranquillement, sans tous les problèmes que je t'apporte tout le temps... J'voulais pas tout ça... J'devrais rien dire et ne pas cauchemarder et... Pardon..."

Je gémis légèrement de douleur. Je ne voulais pas qu'il croit en plus qu'il me faisait mal. J'étais obligé d'avoir mal alors qu'il nettoyait ma plaie mais je m'en voulais tellement...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mar 08 Déc 2009, 00:29

Je m'en voulais de l'avoir laissé seul si longtemps, ou du moins, assez longtemps pour le laisser croire à un départ. Je devais être plus présent que jamais pour lui, mais même ça, je n'y arrivais pas, je lui servais définitivement à rien... Jamais je ne l'abandonnerai, et je n'avais même plus envie de le laisser quelques minutes, tout ça était de ma faute et je ne supporterai pas de lui faire peur en plus de tout ce qu'il avait déjà dû supporter aujourd'hui. J'espérai qu'il se calmerait rapidement, j'avais du mal à réussir à le voir dans un tel état. Je ne comprenais toujours pas comment on pouvait s'en prendre à un Ange, il n'avait jamais rien fait, sauf me rendre heureux mais personne n'avait le droit de lui en vouloir pour ça... Je crois que de toute façon, je ne parviendrai jamais à comprendre... Sentir son corps contre moi me rassurait, il était là, bel et bien là, réveillé, en vie... Je ne pus m'empêcher de lui lancer un regard désolé en le faisant sursauter. Par contre, que son regard fuit le mien comme ça me gêna, je ne voulais pas qu'il se sente mal ou qu'il ait l'impression de n'arriver à rien, de trop m'en demander. D'un côté c'était plus que normal après ce qu'il s'était passé aujourd'hui, ça se calmerait avec le temps, il ne pouvait pas vivre sa vie comme s'il ne s'était rien passé sous prétexte que le voir comme ça m'inquiétait... Mes gestes se faisaient aussi doux et amoureux que possible, tentant de lui laisser une autre impression qu'une corvée. Ce n'était pas très agréable comme moment, non, mais j'essayais comme je pouvais de le rendre au maximum. Je stoppai tout mouvement en l'entendant et le forçai tendrement à me regarder.

"J'aime ma vie comme elle est Sam. J'ai un mari formidable que j'aime comme un dingue, il sait me rendre heureux, me rassurer, m'aimer comme personne n'avait jamais réussi avant, on a même adopté un p'tit chat. Qu'est-ce que j'peux demander de plus ? Même si tout n'est pas rose, j'échangerai ça pour rien au monde, alors arrête de t'excuser mon Ange."

Je l'embrassai sur le nez avant de reprendre comme si je n'avais jamais arrêté, murmurant un faible "désolé" en l'entendant gémir sans pour autant cesser, plus vite j'aurais fini, plus vite il serait tranquille...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mar 08 Déc 2009, 01:39

Tom m'aidait vraiment plus qu'il ne le pensait. Il était tout le temps là pour moi, il me rassurait comme jamais, il m'aimait comme personne ne l'avait fait avant. Je l'aimais tellement. Sans lui je ne serais rien. Sans lui, je serai déjà mort depuis bien longtemps. S'il ne m'avait pas sauvé ce fameux jour dans cette baignoire... S'il ne l'avait pas fait je serai tout simplement mort et dans un sens, ça aurait été mieux pour moi. Enfin, surtout pour lui. Il n'aurait plus à vivre ce genre de choses avec quelqu'un. Il n'aurait plus tout ça à subir. Je le plaignais vraiment d'aimer quelqu'un comme moi. Je ne lui apportais vraiment rien de bon. Je sentais qu'il était gêné parce-que je ne le regardais pas. Pourtant, je n'arrivais pas à faire autrement. Je ne voulais pas qu'il ait pitié de moi ou je ne savais quoi encore. Je ne voulais pas voir de la tristesse ou de la peur. Je ne voulais pas voir tout ça dans ses yeux. J'avais juste peur de me décevoir un peu plus en me montrant si faible à cause d'un simple cauchemar. Je ne voulais pas qu'il passe son temps à me soigner, à n'être qu'au rôle de soigneur. Il était tellement plus que ça pour moi. Et je pouvais faire ça tout seul. Je relevai le visage quand il me le demanda, le regard triste.

"Tu demander un mari plus fort que celui que tu as. Un mari qui arrêterait de se foutre dans des situations pas possibles et qui n'aurait pas peur d'un simple souvenir. Un mari qui ne te demanderait pas autant de choses, qui ne t'en demanderait pas trop. Un mari digne de toi..."

Oui voilà, c'était ça, un mari digne de lui, c'était ce qu'il méritait. Je n'en pouvais plus de le voir nettoyer mes blessures comme ça. Il n'avait pas à le faire. Je posai ma main sur la sienne doucement pour lui attraper le coton et je terminai de nettoyer ma blessure. Au moins, comme ça, il ne penserait pas que c'était de sa faute si j'avais mal. Une fois que j'eus terminé, j'attrapai la bande mais comme tout à l'heure, je n'arrivais pas à la mettre. Sauf que je n'osais plus rien lui demander. J'en avais déjà trop fait jusqu'ici...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mar 08 Déc 2009, 14:36

Je ne voyais pas comment ça aurait pu être mieux pour moi, je n'étais pas sûr que perdre un Ange était une chose très bénéfique dans la vie, bien au contraire. Je n'avais jamais eu à me plaindre de lui, de ce que je vivais avec lui, je ne voudrais tout simplement jamais que ce soit avec quelqu'un d'autre. De toute façon, je savais que ça ne se ferait pas, il était un peu trop tard pour ça. Sans lui, je n'étais plus rien désormais. J'avais réellement hâte qu'il aille mieux, au moins pour lui, qu'il puisse se débrouiller tout seul pour tout, je savais et je ne pouvais que comprendre que la situation n'était pas des plus agréables pour mon homme. Pour ce qui était d'moi sur ce point là, c'était vraiment pas important, ça ne me gênait pas, j'aimais pas forcément ça, mais c'était pas gênant. Et puis, je m'en voulais déjà suffisamment comme ça sans avoir à le laisser se démerder sous prétexte que ce "n'était pas à moi de le faire". J'étais un peu là pour ça aussi je crois. C'était normal de m'occuper et de prendre soin de lui du mieux que je pouvais, encore plus dans ces moments-là. En voyant le regard triste qu'il leva vers moi quand je le lui demandai, j'eus envie de le fuir à mon tour mais je me retins finalement, ce serait stupide, surtout que je l'y avais un peu forcé, alors inutile que ce soit pour rien...

"J'aime mon mari comme il est. Quand je lui ai demandé de m'épouser à l'hôpital, je savais à quoi m'attendre, ça m'a pas arrêté pour autant. Je me fiche pas mal qu'il m'en demande "trop" ou pas, si tu crois que c'est ça qui va m'empêcher de vouloir continuer ma vie avec... Je sais pas ce que c'est qu'un mari digne de moi, mais j'aime le mien plus que tout, et ça a l'air d'être réciproque, je trouve ça largement suffisant."

Je ne pus m'empêcher de sursauter légèrement quand il posa sa main sur la mienne et le laissa finir tout seul, le regardant faire sans un mot. Il fallait vraiment que tout ça se termine au plus vite... Je me laissai doucement tomber près de lui, fixant son visage sans ciller, un sourire amoureux étirant discrètement mes lèvres.

"Au fait... En parlant de mon mari, de notre mariage et tout ça, j'ai été faire développer les photos de notre voyage de noce l'autre jour."

Le pauvre développeur aurait sûrement préféré voir Sam à ma place. Bien pour ça que j'y avais été d'ailleurs... En le voyant regalérer avec sa bande, je me relevai et la lui attrapai doucement des mains pour la lui mettre, je ne pus m'empêcher de déposer un bisou dans son cou une fois que j'eus fini avant d'aller tout ranger dans la salle de bain, non sans lui voler un baiser d'abord...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mar 08 Déc 2009, 22:33

Je n'avais jamais été un Ange, et ça, je le lui répétais souvent même si j'avais pris l'habitude qu'il me nomme ainsi. Je ne l'avais jamais été et je ne le serais jamais. Je ne prenais pas soin de lui, je ne le protégeais de rien. Je n'étais définitivement pas un Ange. Je n'en pouvais plus de ce genre de situations. Pas à cause de lui, pas à cause de Tom, loin de là même. Mais je me trouvais beaucoup trop envahissant. Je n'étais capable de rien et ça me bousillait. A chaque fois que j'allais mieux, que ça allait mieux, il fallait toujours que quelque-chose vienne tout gâcher. Et à chaque fois, c'était de moi qu'il fallait s'occuper. A chaque fois, c'était moi le plus simple. Je n'en pouvais plus. Pas que je voulais que ça soit Tom qui prenne, loin de là. Je voulais juste que tout ça s'arrête pour que lui n'aille pas si mal à cause de mon état. Je ne voulais pas qu'il soit triste ou bien qu'il passe son temps à m'aider, à me soutenir. Il devait être épuisé à cause de moi. Je restai le fixer alors qu'il me répondait.

"Tu ne devais pas t'attendre à tout ça de ma part. Tu ne devais pas t'attendre à ce qu'il m'arrive tout ça et que tu doives subir toutes ces épreuves. Tu devais pas penser que la vie de couple, d'homme marié ça serait tout ça... Et un mari digne de toi c'est quelqu'un qui ne te fait pas subir tout ça..."

J'étais donc en train de terminer de nettoyer ma blessure, arrêtant le sang comme je pouvais en espérant que ça finirait par s'arrêter à un moment ou à un autre. J'essayais de rester concentré sur ce que je faisais, tentant de ne pas faire attention à Tom qui me fixait. Je ne pus que sourire faiblement en entendant ce qu'il m'annonçait. Il n'y avait que lui qui y arrivait. Me faire sourire alors que je me sentais si faible...

"J'espère qu'elles sont jolies au moins..."

Je le laissai terminer de me bander l'épaule, le remerciant intérieurement. Je répondis doucement à son baiser alors que je le regardais partir vers la salle de bain. Je finis par soupirer légèrement mais je ne bougeais pas. J'avais toujours peur de m'allonger et de la revoir. J'avais toujours peur de m'endormir. J'avais peur de le voir partir... Comme là je commençais à paniquer de ne pas le voir revenir...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mer 09 Déc 2009, 03:46

Il pourrait passer sa vie à me dire et répéter qu'il n'était pas un Ange que je n'y croirai pas. Il me protégeait bien plus qu'il le pensait, de moi comme de tout, il prenait plus soin de moi que n'importe qui n'aurait jamais réussi à le faire, j'avais la belle vie à ses côtés finalement. C'était mon Ange, et il me le prouvait un peu plus chaque jour, le pauvre avait un peu perdu ailes et auréole en restant près de moi dans ce monde, et oui ça aussi c'était de ma faute, mais son angélisme était bien resté intact lui. Par contre, lui méritait tellement mieux, un mari moins gamin, moins con, une vie plus rose, plus simple, moins de pleurs, de peurs... J'aimerai tellement que tout aille mieux pour lui, qu'on échange les rôles un peu, quoi que même pas, il était tout simplement impensable qu'il s'inquiète pour moi, je ne le voulais pas, ne le voudrais pas... Il devrait être toujours en pleine forme et ne penser qu'à sa petite vie tranquille et à son chat qui irait toujours bien aussi... Là ce serait parfait quand même. Je ne pus m'empêcher de baisser les yeux finalement en l'entendant me répondre.

"J'avoue que non... Je pensais pas le connaitre un jour non plus. Et si j'avais dû l'imaginer j'aurais plus vu une blonde faire le ménage en mini-jupe et un bonheur feint devant les gens pour faire bonne impression, en fait..." soupirai-je doucement, en pensant malgré moi à la vie que mes parents auraient sûrement préféré me voir avoir. "Alors tant pis si c'est pas vraiment c'que j'aurais pu imaginer un jour, je suis heureux avec toi Sam, réellement et sincèrement heureux, et qu'importe si c'est pas simple tous les jours. Je peux que reconnaitre que j'aurais jamais osé imaginer ma vie d'homme marié remplie d'autant d'amour que je peux en avoir et en ressentir avec toi. J'espère que tu veux bien que notre histoire soit éternelle, même si on doit traverser encore plein d'épreuves...? J'veux juste qu'tu restes à mes côtés, le reste m'importe peu."

Mon coeur accéléra doucement en le voyant sourire, même là, il était magnifique... Il mériterait de sourire tout le temps, vraiment tout le temps... Je ne me lassais pas de le regarder, sa présence me rassurait, la simple vue de son visage me laissait comprendre que malgré tout la vie était belle et surtout qu'elle en valait le coup... Je ris légèrement en l'entendant et haussai les épaules.

"J'en sais rien mon Ange. J'ai pas voulu les regarder, j'voulais qu'on le fasse ensemble."

Elles ne pouvaient que l'être de toute façon, rien que de part les souvenirs qu'elles pourraient réveiller en nous. Après avoir filé dans la salle de bain, et vidé tout le robinet de son eau au passage, j'étais parti à la recherche de ces dites photos, supposant qu'on aurait un peu de temps devant nous après ce qu'il s'était passé durant son sommeil... Les retrouver m'avait pris une bonne dizaine de minutes tout de même, rien d'étonnant après tout, on est bordélique ou on ne l'est pas hein. Dès que j'eus posé la main dessus, je m'empressai de retrouver mon homme, regrimpant sur le lit avant de me glisser sous les couvertures bien rapidement en grelotant légèrement...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mer 09 Déc 2009, 23:46

De toute façon Tom le savait, je ne ferai que répéter que je n'étais pas un Ange inlassablement. Il finirait bien par en avoir marre de me dire le contraire et me laisserait me morfondre enfin tout seul. Car après tout c'était tout ce que je méritais, rester seul. Je ne le méritais vraiment pas lui. Il était tellement parfait en tout que quelqu'un d'autre que moi devrait en profiter. Jamais je n'aurai souhaité que nos rôles s'échangent. Quoique, sur certains points si. S'il était à ma place, il serait enfin heureux avec quelqu'un comme je le suis avec lui. Je ne faisais que fixer mes doigts tout en l'entendant parler. Je me les triturai de manière plus que stressé. Je n'aimais pas cette conversation. Je n'aimais pas la situation qui l'avait amené. Je détestais cette nuit et tous les évènements qui m'avaient amené à la détester. Je fermai les yeux en entendant le début de son discours. Ses parents, ce qu'ils auraient aimé... Voilà que je les décevais eux aussi. J'étais vraiment un bon à rien.

"Parce-que t'imaginais vraiment autre chose que moi... Que notre histoire soit éternelle? Mais vu ce que je fais et ce que je subis elle risque de se finir bien plus tôt que prévu cette histoire... Si c'est que tu souhaites vraiment je resterai à tes côtés. Mais j'ai peur qu'il t'arrive trop de choses à supporter. Tu ne supporteras pas tout ça Tom..."

Et je le savais. Il ne le supporterait pas, c'était impossible. Mon sourire ne dura pas longtemps malgré moi. La douleur reprit le dessus alors que je me soignais comme je pouvais.

"Tu pouvais les regarder tu sais..."

Pas que je m'en fichais mais il pouvait les regarder s'il en avait envie. Mais j'étais tout de même touché qu'il veuille le faire avec moi. Je l'avais donc laissé partir s'occuper de je ne savais quoi. Je frissonnai légèrement en sentant la fraîcheur de la chambre sur ma peau mais je ne retournai pas sous la couette pour autant. Je commençai à paniquer intérieurement en le voyant mettre autant de temps à revenir.

"Tom..."

Ma voix restait coincée dans ma gorge. Je ne voulais pas l'embêter plus que je ne le faisais déjà. Je le vis enfin revenir et se glisser sous les draps. Moi je ne fis que me coller un peu plus contre la tête de lit, ramenant mes jambes contre moi.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Jeu 10 Déc 2009, 00:46

S'il s'attendait à ce que j'en me lasse de lui répéter le contraire un jour, le pauvre risquait d'attendre longtemps... Je savais ma patience sans limite sur ce genre de chose, plus ou moins tout ce qui avait le moindre rapport avec lui. J'espérai quand même qu'un jour il finisse par me croire, parce que je pensais, croyais ce que je disais, il avait tout d'un Ange avec moi, il tenait ce rôle mieux que personne ne l'aurait pu un jour. Je m'en voulus automatiquement en le voyant fermer les yeux. Si seulement il pouvait s'imaginer à quel point je pouvais me foutre de mes parents et de ce qu'ils pensaient. Je n'aurais jamais pu imaginer meilleure vie que celle que j'avais avec lui. Oh, plus calme certainement, mais le bonheur qui s'était emparé de moi depuis plus d'un an déjà, lui, il n'aurait jamais existé sans Sam et à mes yeux, il valait bien toutes les emmerdes du monde. Je me mordillai nerveusement la lèvre en l'écoutant, déboussolé par ses mots, peut-être un peu effrayé aussi.

"Oui. Mais je croyais trop peu au grand Amour pour oser t'imaginer toi. J'veux pas que t'y restes parce que j'te le demande, parce que j'en ai envie. Si c'est pas ton cas, je crois que ça sert pas à grand chose mon Ange..."

Je n'étais pas certain que la fin de ma phrase ait été bien audible, mes propres paroles me faisaient un mal de chien, mais je les pensais bien... Je ne voulais pas être ce genre de copain à délaisser le bonheur de son homme pour le sien. S'il voulait sa vie loin de moi, je ne le forcerai jamais à rester... Ce n'était pas si je le souhaitais, mais si lui le voulait.

"Je ne supporterai pas tout ça...? On parie...?"

C'était mal me connaitre... Je crois que toutes mes limites avaient été explosé depuis que nous étions ensembles, à tout point de vue. Tout me semblait supportable tant qu'il ne s'agissait pas de son absence... Rien était impossible si c'était pour lui. Je ne sais pas si c'était le "courage" ou l'inconscience qui me permettait de penser ça mais je crois que je m'en fichais.

"Non. Ca n'servait à rien si t'étais pas là pour les regarder avec moi."

Je ne m'étais même pas posé la question de toute façon, pour moi, il était tout simplement clair que je ne le ferais pas sans lui. Je retrouvai donc assez vite, les minutes avaient défilé rapidement pour une fois, sans penser un instant qu'il aurait pu paniquer. Il n'y avait pas de raison, j'étais parti pas très longtemps, j'étais toujours en boxer et aussi stupide que je me connaissais, je me serais pas barré dans cette tenue, surtout de nuit...

"Désolé, j'les trouvais plus. Dès que c'est plus toi qui ranges, c'est vraiment le bazar hein... Faudrait qu'tu m'apprennes à l'faire un peu quand même."

Je lui mis l'enveloppe de photos dans les mains et attrapai la couverture pour la remonter sur lui, je n'avais pas spécialement envie qu'il attrape froid...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Jeu 10 Déc 2009, 21:02

Je savais aussi que Tom pouvait se montrer plus qu'obstiné quand il s'agissait de me dire que j'étais un Ange. Sauf qu'un jour je lui claquerai bien clairement que ce n'était pas le cas et d'une manière plus que glaciale j'en était sûr. Je ne voulais pas que ça arrive alors la plupart du temps je laissais tomber dès le départ. Avec Tom, c'était peine perdue de lui faire ouvrir les yeux. Il ne voyait jamais rien de mal chez moi et ce n'était pas bon pour lui. Je n'étais pas un Ange, loin de là même. Ou alors mes ailes étaient devenues noires depuis bien longtemps. Ou alors elles étaient tombées, m'interdisant d'avoir un semblant d'angélisme pour Tom. Je n'étais pas bien pour lui. Même ses parents le pensaient. Ils devaient être triste de la vie de leur fils. Je restai écouter Tom, sans relever le regard, continuant de m'énerver sur mes doigts. Même si ce n'était qu'un murmure, j'avais très bien entendu la fin de sa phrase. J'attrapai doucement sa main avec la mienne et me mis à caresser ses doigts des miens.

"Si tu m'le demandais pas Tom, je serai sans doute déjà parti depuis bien longtemps pour que tu n'aies plus à subir tout ça... Pas que je veuille partir, loin de là. Mais je ne veux plus que tu subisses tout ça et en restant je sais que ça va continuer sans jamais s'arrêter..."

Ma voix était quelque peu éraillée quand je m'étais mis à parler. Je m'en voulais déjà d'avoir dit ça mais pourtant je le pensais. Je ne répondis rien quand il me dit que ça ne valait pas le coup si je n'étais pas là pour les voir. Je ne voyais pas pourquoi il disait ça mais si c'était ce qu'il souhaitait, je n'allais pas non plus le contrarier. Je m'étais donc recroquevillé contre la tête de lit, mon bras abîmé tout contre moi pour que je m'empêche de le bouger même un peu. J'attrapai comme je pouvais l'enveloppe avec les photos et le laissa me recouvrir partiellement de la couette.

"Bon ben regardons-les alors..."

J'ouvris l'enveloppe et en sortit les photos. J'allongeai mes jambes pour les poser dessus et les pris une par une. Tous les souvenirs de notre voyage de noces s'imprégnèrent en moi d'un coup. Je sentis un flot de sentiment s'emparer de moi. Je tombai sur une photo de nous deux que j'avais dû prendre après notre mariage, quand nous étions encore en tenue. Je sentis les larmes me monter aux yeux mais je les retenais comme je pouvais.

"Dire qu'elle a failli détruire tout ça..."

Ce n'était qu'un murmure mais je lui en voulais vraiment d'avoir essayé de détruire notre mariage, notre amour, notre vie...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Jeu 10 Déc 2009, 23:42

Oh, je pouvais arrêter de le lui dire s'il n'y avait bien que ça, mais jamais je ne cesserai de le penser, ce n'était même pas que je ne voyais jamais rien de mal chez lui, non ça avait été les premiers temps mais j'avais fini par me rendre compte, non sans mal, que l'homme de ma vie n'était pas parfait, c'était juste qu'il faisait tout pour me laisser croire qu'il était mon Ange, et il s'étonnait après que je le pense ! Il avait toujours été là pour moi, il me rassurait, il m'aimait, il était parvenu à me faire me sentir réellement vivant, il réussissait avec moi tellement de choses que personne n'avait jamais réussi avant lui... Il y avait tant de chose dans notre vie qui me le prouvait. Il était mon Ange et j'en étais plus que convaincu. Et mes parents étaient tristes de me voir faire ma vie avec un homme, que ce soit Sam ou pas, ça aurait été la même, mais s'ils voulaient bien un jour m'écouter, ou même mieux, pourquoi pas venir nous voir si Sam était d'accord, ils comprendraient à quel point je suis mieux ainsi, ils se rendraient compte que même si j'avais renoncé à la vie qu'ils me déstinaient, je n'en étais pas moins heureux et que mon androgyne réussissait à merveille ce qu'ils auraient toujours voulu qu'une fille fasse à sa place, mieux qu'elle aurait pu le faire. Ca n'avait rien à voir avec Sam lui-même, et j'aurais vraiment aimé qu'un jour, ils prennent la peine de chercher à le connaitre... M'enfin... Sa main me fit sursauter légèrement et je tentai de me concentrer sur ses mots bien que ses caresses me perturbaient délicieusement. Grosse erreur de vouloir me concentrer sur ce qu'il disait. Sa première phrase me fit relever vivement les yeux vers lui, totalement déstabilisé. Le reste ne parvint pas à me rassurer après ça, et je finis par fixer nos mains avec un intérêt soudain. Il serait parti depuis bien longtemps...? J'avais l'impression de le forcer à rester, et cette sensation était tout simplement horrible. Je m'étais toujours juré de le laisser partir le jour où il le voudrait et voilà que ça faisait "bien longtemps" que je le retenais. J'étais vraiment dégueulasse ! J'haussai légèrement les épaules l'air de dire "Et bah que ça n's'arrête pas", comme je l'aurais sûrement fait si rien ne m'avait touché dans ses paroles dans l'espoir qu'il ne s'aperçoive de rien avant de fuir pour tout ranger.
Une fois sûr que mon Ange n'attraperait pas trop froid, je me blottis tout contre lui, encore un peu sous le choc de sa révélation, regardant les photos avec un sourire timide. Je les trouvais vraiment belles, et même pas juste parce qu'il y avait mon homme dessus pour une fois. Peut-être parce que les souvenirs intervenaient, parce qu'on avait l'air heureux dessus...? Je n'en savais trop rien... Je posai les yeux sur son visage en l'entendant, rien qu'à sa voix, il était facile de se rendre compte que quelque chose n'allait pas...


"Le principal c'est qu'elle n'ait pas réussi, non...? Jamais personne n'arrivera à détruire tout ça contre ta volonté Sam."

Je resserrai doucement, un peu timidement malgré moi, mes bras autour de sa taille avant de déposer un bisou sur sa joue...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 11 Déc 2009, 18:39

De toute façon, je n'aurai jamais la force de voir ses parents ou qui que ce soit d'autres qui ne nous acceptaient pas. Rien que ses fans. Je savais au fond de moi qu'ils ne nous accepteraient jamais et j'avais mal pour Tom. J'avais mal pour lui. Mais comme d'habitude lui dirait qu'il s'en fichait tant qu'il m'avait moi. Mais je ne pouvais me résoudre à cette phrase. On ne peut pas avoir assez d'une personne dans sa vie. Si jamais un problème arrivait, il fallait avoir du monde sur qui compter. Il le savait ça, mais il ne faisait aucun effort non plus d'aller vers ceux qui nous avaient accepté comme ça. Je savais que mes mots ne le rassureraient pas. Je n'avais pas forcément fait exprès de les lui dire. Je ne voulais pas qu'il croit que je ne supportais pas vivre avec lui ou quoi que ce soit d'autre. Si je parlais 'd'être parti depuis bien longtemps', ce n'était pas en mal. Si je l'avais fait, ça aurait été parce-que je n'aurai jamais supporté le voir souffrir plus longtemps qu'il ne le faisait déjà. Et en restant j'avais été plus qu'égoïste. J'étais resté en pensant à moi, au fait que sans lui je n'aurai jamais pu survivre quelques heures, que sans lui j'étais totalement vide. Je ne voulais pas l'abandonner non plus. Mais je ne voulais plus lui faire vivre tout ça. Et la seule solution serait celle que je parte pour de bon, pour qu'il soit enfin tranquille, qu'il n'aie plus de problèmes. Je faisais tout de travers, même quand je pensais à lui avant moi. Je ne fis pas attention à son haussement d'épaules, ne voulant pas voir qu'il s'en foutait limite de ce que je désirais le plus pour lui. Je le laissais se coller contre moi comme il le voulait. De toute façon je n'aurai pas la force de le repousser. Je n'avais pas vraiment la force de rien. Je l'écoutais me répondre et ne fit que secouer légèrement la tête.

"Non elle n'a pas réussi mais regarde dans quel état je suis... A cause d'elle je suis pire qu'avant. Elle a failli tout détruire entre nous et elle a commencé à me détruire."

Je me laissai m'appuyer un peu plus contre la tête de lit alors qu'il resserrait son emprise sur moi et qu'il déposait un baiser sur ma joue. Je serrai mon bras contre moi, me crispant légèrement et grimaçant sous la douleur. J'en avais déjà marre de tout ça. Peut-être que, dans un sens, c'était bien fait pour moi. Oui ça devait être ça, j'avais dû mériter tout ça pour avoir fait souffrir Tom ou pour l'avoir empêché d'être réellement heureux avec quelqu'un d'autre...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 18 Déc 2009, 15:45

De toute manière oui, je m'en fichais pas mal de tous ces gens qui ne nous avaient pas accepté comme ça, j'étais sûr d'avoir mieux à faire qu'à me battre pour les faire changer d'avis, même si c'était peu agréable, souvent blessant de s'en rendre compte, mais ça, j'étais bien trop fier, ou bien trop con, pour le reconnaître un jour. Je le savais, mais de là à le faire savoir à qui que ce soit, non... Je n'avais jamais fait ma vie par rapport à ce qu'on attendait de moi, j'avais toujours été habitué à ressentir la déception des autres à chaque fois que je m'éloignais de ce qu'ils envisageaient pour moi et ça m'avait toujours plus amusé qu'autre chose, mais là, je crois que c'était bien trop important pour m'en amuser, c'était pas juste des conneries de gamin "rebelle" qu'ils désapprouvaient, c'était ma vie toute entière, le bonheur que je pouvais vivre avec Sam... Et en partant de là, je préférais de loin réduire mon cercle "affectif" ou mes relations avec les fans de peur qu'on cherche encore à tout faire foirer, c'était bien la seule chose que je ne voulais pas qu'on touche dans ce qui pouvait faire mon quotidien aujourd'hui... Malgré le silence qui s'était installé, ses mots résonnaient encore, je n'entendais plus que ça, me souvenais plus que de ça. Comment j'avais pu le retenir si longtemps, l'empêcher de refaire sa vie ailleurs, alors qu'elle aurait été sûrement bien mieux qu'ici ? Malgré moi, ses deux départs me revinrent rapidement en mémoire. J'avais toujours été le rechercher, le suppliant presque de revenir, pensant qu'à ma gueule encore une fois. Il aurait pu avoir une vie bien mieux loin de moi mais non, il avait fallu que je fasse tout c'que je pouvais pour qu'il reste, sans forcément penser à ce qu'il pouvait vivre ou ressentir près de moi... J'étais décidément trop con. J'aurais pu partir sur l'instant et lui rendre sa liberté, mais je ne voulais pas qu'il pense que c'était les évènements de la journée qui me faisaient fuir, ça aurait été loin d'être le cas. Notre mariage avait dû être la pire connerie qu'il ait pu faire dans sa vie... Mon pauvre Ange... Que lui avais-je donc fait pendant tout ce temps...? C'est fou à quel point une simple phrase de sa part pouvait me perdre réellement. En l'entendant, je relevais timidement les yeux vers lui avant de me reculer légèrement, m'asseyant un peu plus loin, le fixant toujours aussi amoureusement bien que de plus en plus désolé.

"Pire qu'avant ? Je trouve pas. J'ai toujours devant moi le garçon fantastique que j'ai rencontré en boite y'a plus d'un an. Et ton état s'améliorera Sam, ça fait quelques heures seulement, c'est normal que tu sois pas au mieux de ta forme, ça viendra, faudra du temps mais ça viendra."

Je me remis tout bien contre lui avec une timidité que je ne me connaissais pas mais que ses précédentes paroles avaient fait naître en moi. Non, je ne pourrais pas me barrer maintenant, ça ne me ressemblerait pas, pas avec lui en tout cas, j'envisagerai ça quand il irait mieux, après tout, tout était de ma faute alors je ne pouvais pas l'abandonner maintenant...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Lun 21 Déc 2009, 19:59

Moi aussi je m'en fichais pas mal des opinions des autres sur notre couple. Mais pas de l'opinion de sa famille. Il avait encore la chance d'en avoir une, chose que je ne risquais plus de voir du tout. J'espérai juste que sa famille finirait par nous accepter. Je ne pensais pas être un gendre parfait, loin de là même mais j'aurai aimé qu'ils acceptent de me rencontrer. Et puis, logiquement, les parents devaient être heureux pour leurs enfants. Je m'attendais rapidement à un appel de mon père qui me demanderait du fric ou je ne savais quoi en me voyant dans un magazine en compagnie de Tom ou alors pour une pub pour laquelle j'aurai posé. Moi ma famille était comme ça. Mais pas celle de Tom, la preuve avec Bill qui était plus qu'adorable avec moi. J'espérai vraiment que cela changerait pour lui. Je me doutais bien que le silence qui pesait à présent dans la chambre était là par ma faute, à cause de ce que j'avais bien pu lui dire. Mais il fallait qu'ils comprenne que ce que j'avais prononcé n'était pas là pour lui faire du mal. J'avais dit ça parce-que pour moi, il aurait fallu que je le quitte depuis longtemps, de cette manière il n'aurait pas souffert à cause de tout ça. J'aurai dû le laisser tranquille pour qu'il ne souffre plus par ma faute. J'étais vraiment stupide de croire qu'en restant cela s'arrangerait. Preuve encore aujourd'hui. Je ne faisais qu'aggraver les choses encore et encore. J'étais égoïste en fait. Je ne pensais qu'à moi et à mon bonheur en souhaitant rester à ses côtés. Jamais je n'aurai pu avoir une meilleure vie sans lui. Jamais je n'aurai pu être aussi heureux que je n'étais avec lui aujourd'hui. Notre mariage était de loin la meilleure chose qui ait pu m'arriver. M'unir à l'homme de ma vie pour l'éternité, que demander de plus au final? Je le sentis alors s'écarter légèrement de moi mais je ne le retins pas. Je lui en avais beaucoup trop demandé pour aujourd'hui.

"En boîte hein... Je crois que tu préfères tout de même celui qui t'a tenu compagnie au bar. Oui je sais que ça ne fait que quelques heures mais je suis sûr que ça va durer encore un bon moment. Et ça je ne veux pas te le faire subir..."

Je fermai les yeux durant quelques secondes en le sentant revenir tout contre moi. Je préférai largement quand il faisait ça que quand il s'éloignait. Je ne fis que passer mon bras valide autour de sa taille pour que mes doigts aillent caresser sa hanche.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mar 22 Déc 2009, 02:31

La famille n'avait jamais été quelque chose de très important dans ma vie, et même s'il le désapprouvait, mon Ange avait dû s'en apercevoir. Je retrouvais légèrement mon frangin, ça me suffisait, j'avais appris à faire ma vie sans mes parents ce n'était pas aujourd'hui que ça changerait, même si c'est vrai que j'aurais aimé recevoir leur bénédiction pour notre mariage. J'avais mis du temps mais je les avais finalement prévenu, mais il n'y avait eu aucune réponse, même si je m'y étais attendu, j'avais remarqué sans grand mal à quel point les liens s'étaient rompus. Je pensais qu'il était temps pour eux de me faire confiance, de réaliser que même si je n'avais pas une jolie fille dans mon lit tous les soirs, j'étais loin d'avoir raté ma vie, qu'ils acceptent Sam comme Bill pouvait le faire, ils n'auraient de toute façon pas pu espérer pour moi meilleure personne pour partager ma vie que lui. Je ne désespérai pas, ça viendrait, ils finiraient par se rendre compte qu'ils avaient la chance d'avoir un gendre merveilleux. Après tout, ils avaient une vie pour le faire. Il faisait de ma vie le conte de fée que tout parent ne pouvait que souhaiter pour son enfant, oh y'avait pas que du rose tout le temps non, mais personne n'aurait réussi ça de toute façon. C'était un bonheur de me réveiller à côté de lui jour après jour. Il avait su donner un sens à ma vie et rien que pour ça, ils ne pourraient que l'apprécier. Je ne leur demandais pas de l'adorer ou je ne sais quoi, juste de l'accepter comme l'homme de ma vie et pas juste une connerie d'ado comme ils avaient l'air de considérer les garçons qui avaient fait parti de ma vie un jour. Si je m'étais marié, c'était bien parce qu'il savait me rendre heureux comme jamais personne ne pourrait le faire. Mais peut-être ne devrais-je pas m'attendre à ce qu'ils comprennent ça puisque même Sam avait tendance à ne pas y croire parfois. En entendant la voix de mon Ange, je secouai légèrement la tête.

"Non, je ne préfère pas celui qui m'a tenu compagnie au bar, parce que d'une manière ou d'une autre il s'agit de toi, et que c'est toi tout entier que j'aime et pas juste une partie. Mais Sam, je suis là aussi pour ça. J'ai accepté de rester à tes côtés pour le meilleur et pour le pire si j'me souviens bien, non ? Laisse moi tenir ce que j'ai dit, s'il te plait. Je veux être près de toi, subir tout ça avec toi... Même si c'est pas le meilleur moment, ça fait partie de notre vie, et j'ai pas envie de renoncer à un quelconque morceau de celle-ci."

Ses doigts me tirèrent sans mal de longs et agréables frissons comme lui seul savait le faire, j'appréciai ses caresses comme s'il s'agissait des dernières, j'avais bien cru qu'il n'y en aurait plus... Je me collai un peu plus à lui encore avant de l'embrasser tendrement dans le cou, remontant doucement sur sa joue, finissant sur ses lèvres, que j'embrassai toujours plus amoureusement comme pour lui promettre silencieusement que même là je ne le lâcherai pas.

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mar 22 Déc 2009, 16:08

Je savais bien que pour Tom la famille n'avait pas l'air de l'inquiéter plus que ça qu'il me dirait encore que j'étais la personne avec laquelle il allait vivre. mais il ne fallait tout de même pas qu'il oublie que c'était avec ces gens-là qu'il avait tout d'abord reçu énormément d'amour. Maintenant il était vrai que je n'avais pas à m'en mêler tout comme Tom ne se mêlait pas de mes problèmes avec mes propres parents. Il valait mieux pour lui. Ma mère l'aurait sans doute plus qu'adoré mais mon père... Je n'osais même pas imaginé ce qu'il aurait pu lui dire en le voyant. J'entendais déjà les insultes, les moqueries, le fait qu'il nous demande de sortir au plus vite de chez lui ne supportant pas avoir des homosexuels sous son toit. Ma mère n'avait plus que moi comme enfant maintenant et il ne la laissait même pas me voir. J'avais pourtant essayé de l'appeler, pour lui dire que j'étais marié. Mais dès que mon père avait entendu mon nom prononcé par ma mère, il l'avait immédiatement fait raccrocher. Mais je ne comprenais pas ma mère. Si elle voulait tant que ça me voir, elle pouvait. Elle se laissait faire par un monstre. Or Tom n'avait pas ça à vivre. Peut-être que ses parents n'approuvaient pas notre mariage, mais logiquement ils ne le rejetaient pas totalement pour ce qu'il était. Enfin j'espérais sinon ils rejetaient aussi Bill et ça j'en serait très triste pour les jumeaux car ce n'était vraiment pas juste. Mais encore une fois je n'avais rien à dire, ils n'étaient pas mes parents. J'espérai juste qu'ils se rendaient compte que leur fils était heureux. Enfin ça aussi je l'espérai vraiment, qu'il soit heureux. Sans ça je me demandais ce qu'il pouvait bien encore faire à mes côtés. Bien qu'en fait je me doutais qu'il n'était pas si heureux que ça mais à croire que j'aimais me voiler la face. J'aimais me dire que Tom était heureux avec moi, que je le rendais heureux. Mais plus les évènements passaient, plus j'avais l'impression que nous n'arriverions jamais à rien d'heureux tous les deux et ce uniquement par ma faute. Je ne comprenais pas comment il pouvait dire qu'il aimait aussi celui qu'il avait rencontré en boite. J'étais trop charmeur, dragueur, je ne me reconnaissais pas ce soir-là. Et surtout, je n'avais fait en sorte de l'approcher uniquement pour coucher. Parce-que je me doutais bien qu'il ne voudrait pas plus avec moi. Même si je me trompais visiblement. Mais je n'avais pas vraiment été moi-même cette nuit-là. Bien que dans un sens j'aurai peut-être dû le rester et il m'aurait pris pour une vraie pouffe et aurait fini par me laisser tomber. Je n'en savais rien en fait.

"Je préfèrerai que tu n'aies rien à subir tu sais..."

Je n'avais réussi qu'à lui répondre ça, ne sachant pas quoi dire pour le reste. Je continuai à lui caresser la hanche, seule chose que je pouvais faire pour l'instant. Je frissonnai en sentant ses lèvres dans mon cou puis sur ma joue et je finis par lâcher un léger gémissement en sentant ses lèvres sur les miennes et je participais au baiser avec autant de douceur dont j'en étais capable.

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Mar 22 Déc 2009, 19:15

J'aurais été incapable d'expliquer sérieusement ce qu'il s'était passé pour qu'eux et moi puissions en arriver là. Peut-être avaient-ils placé en moi les espoirs de voir la famille s'agrandir pour les générations à venir, espoirs vite détruits dès mon départ réel de la maison. Je n'en savais rien. La seule chose dont j'étais sûr, c'était que le fait de me savoir gay les faisait bien plus chier que ça avait pu être le cas pour Bill. Mais lui les avait préparé inconsciemment depuis bien longtemps aussi. Peut-être serait-il temps que je remballe ma fierté et que j'essaye de reprendre vraiment contact avec ? Quitte à faire un camping devant leur porte pour Noël... Ou peut-être pas. Après tout, ma vie était ainsi depuis plusieurs années, ni eux ni moi n'avions cherché à arranger les choses alors pourquoi maintenant ? Non, c'était une idée stupide, je vivais très bien sans eux. Bien qu'ils me manquaient quelques fois... Les anniversaires étaient un vrai calvaire, il fallait bien le reconnaître. Et puis je n'étais pas certain de vouloir imposer ça à Sam, ma famille se limitait à lui et mon frère, et encore parce qu'il avait tout fait pour, depuis que nous étions ensemble, je savais bien ce qu'il se passait avec la sienne, je n'avais pas envie de risquer de lui montrer à quel point je pouvais être proche d'eux, si bien entendu ça redevenait comme avant... Non, finalement c'était bien comme ça, si eux voulaient venir et renouer les liens, je ne les enverrai sûrement pas chier, enfin je crois, mais je ne ferais certainement pas le premier pas. J'étais très heureux sans eux. Mon Ange savait faire en sorte que ce soit le cas. Il avait su le faire depuis le premier jour, c'était qu'il était doué quand même mon homme, hein. Et étrangement, j'étais certain qu'il saurait me rendre heureux jusqu'à la fin. N'empêche, il avait su faire de moi le garçon que mes parents auraient voulu me voir devenir, non, sérieux, il était très doué. Cette pensée stupide me fit sourire discrètement. Je n'aurais jamais pensé qu'il aurait réussi tout ça, notre premier rencontre me confortant plus dans celui que je cherchais à voir disparaître. Quoi qu'encore, déjà ce soir-là, il avait fait changer les choses, peu certes, mais pour la première fois de ma vie, la réelle envie de me poser et d'avoir quelqu'un de stable m'avait traversé l'esprit. La "pouffe" qu'il avait pu être ce soir-là m'avait charmé comme personne n'avait réussi à le faire à ce point là en si peu de temps et notre deuxième entrevue n'avait fait qu'achever de me rendre follement amoureux de lui. Même s'il était resté le même que ce premier soir, jamais il n'aurait réussi à me faire fuir. Je lui souris tendrement en l'entendant.

"Je m'en doute mon Ange. Mais j'ai pas la moindre envie de te laisser traverser ça tout seul."

Inutile de préciser que ce baiser mêlé à ses caresses me faisait décoller sans grand mal. Je ne savais pas comme il faisait mais à l'instant, j'en aurais presque oublié le reste de la journée, tout ce qui avait pu se passer. Il n'y avait plus que nous et l'amour qui me semblait toujours plus fort qu'on pouvait se porter. Je finis par me reculer assez rapidement, léchant timidement ses lèvres une dernière fois avant de me remettre tout contre lui comme si je n'avais jamais bougé.

"Je t'aime."

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Sam Phantom

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2900
Age : 31
Membre préféré des THs : Tom K.
Localisation : in a nightmare.
Date d'inscription : 13/06/2008

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Bill.
Amoureux (Amoureuse): Tom, toi pour toujours...
Ennemi(e)s: Lui-même.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 25 Déc 2009, 18:03

De toute façon, je savais bien que pour ce qui était des parents, pour le moment, c'était plus que secondaire. Ce qui importait le plus c'était nous et le fait que quelqu'un avait voulu nous détruire. Je ne comprenais toujours pas comment Tom pouvait se sentir heureux auprès de moi avec toutes les épreuves que je lui avais fait traverser. Je m'en voulais tellement de le rendre si triste de par mes actes, ma façon d'être ou tout ce qui m'était arrivé. Je me sentais si nul en fait. Je ne savais pas comment il pouvait vouloir rester avec moi alors que j'avais tenté de me suicider, que je me mutilais ou qu'il m'arrivait que des horreurs. Je savais qu'on pouvait faire beaucoup de choses par amour et là l'amour que Tom me portait me frappa en plein cœur. Pas que ça me faisait mal mais ça me donnait envie de pleurer. Personne ne m'avait jamais aimé autant et dans un sens, ça me faisait peur. J'avais peur de ne pas être à la hauteur. Non, en fait je devais déjà ne pas l'être mais il était beaucoup trop amoureux pour s'en apercevoir. J'avais été si stupide de croire que j'arriverai à rendre réellement quelqu'un heureux. Et là c'était Tom qui en subissait les conséquences. Je m'en voulais tellement s'il savait. J'aurai préféré qu'il rencontre quelqu'un qui n'aie pas autant de problèmes dans la vie. J'aurai préféré qu'il sourit tout le temps et non qu'il aie peur, mal ou qu'il soit triste pour moi. Mais je n'étais même pas capable de cacher mes peurs et mes problèmes pour qu'il sourit tout le temps. Ce fameux soir de notre rencontre, je n'avais rien fait de bien. Je ne comprenais pas en quoi j'avais réellement pu l'attirer avec l'attitude que j'avais eut auprès de lui. Un peu plus et j'avais eut l'attitude d'une vraie groupie. J'osais à peine le regarder dans les yeux, me sentant assez mal suite à tout ce qui arrivait.

"Je sais que tu ne me laisserais jamais traverser ça tout seul, même si encore une fois, tu devrais. Merci d'être là mon Ange..."

J'avais murmuré ces quelques mots. Ses lèvres contre les miennes avaient tendance à me faire tout oublier pour ne ressentir que lui. Il n'y avait que notre amour à cet instant et j'étais heureux qu'elle n'aie pas réussi à nous l'enlever. De toute façon, personne n'arriverait jamais réellement à nous l'enlever. On s'aimait bien trop pour ça. Je le laissais terminer le baiser non sans gémir en sentant sa langue lécher mes lèvres pour la dernière fois avant de définitivement s'écarter. Je resserrai mon bras autour de sa taille en l'entendant, comme une réponse nous confortant un peu plus dans notre amour.

"J'ai peur de me rendormir Tom... Tu crois que tu peux me protéger aussi dans mes cauchemars?"

Question stupide mais je voulais être rassuré par n'importe quel moyen...

_________________
[ !n a n!ghTmar£ ]

¤ LoV£ iS a B£auTifuL Li£ ¤
Revenir en haut Aller en bas
http://x-vampiric-yaoi-x.skyrock.com
Tom Kaulitz

avatar

Féminin
Nombre de messages : 29854
Age : 25
Membre préféré des THs : J'les aime pas. Niark Niark Niark. xD
Localisation : Cachée derrière Bourriquet à L'* attendre. *-*
Date d'inscription : 10/05/2007

Informations sur votre personnage.
Ami(e)s: Entre zéro et quatre. En fonction de mon humeur quoi.
Amoureux (Amoureuse): Le plus beau de tous les anges de toute la Terre entière.
Ennemi(e)s: Arsène. Mais c'est largement suffisant.

MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   Ven 25 Déc 2009, 19:28

J'aurais tout de même aimé qu'un jour mon Ange cesse de douter du bonheur qu'il me faisait vivre malgré les épreuves que nous avions dû traverser pour en arriver là. Notre histoire n'avait pas toujours été des plus roses mais jamais je n'avais été malheureux en plus d'un an et demi de vie commune. J'aimais notre vie comme elle était parce qu'il était là, parce qu'en sa présence tout me semblait un peu plus beau, pour rien au monde j'échanerai tout ça. Il n'était pas parfait, qui l'était de toute manière, mais je l'aimais comme ça. Il fallait qu'il cesse de voir les mauvais moments qu'on avait pu passer pour remarquer à quel point les bons étaient nombreux à côté. Je n'aurais jamais pu imaginer meilleur mari que lui, et j'aurais voulu qu'il le comprenne un jour, qu'il me croit quand je pouvais le lui dire. Je serais incapable d'expliquer comment mais j'avais l'impression d'avoir commencé vraiment à vivre quand il est arrivé. J'avais une confiance totale en lui et même si je savais bien qu'il ne se pensait pas à la hauteur, il l'était réellement. De toute façon, il m'aimait et c'était tout ce que je pouvais lui demander. Il était la meilleure chose qui m'était arrivée ces vingt dernières années. Le fait qu'il n'osait visiblement pas affronter mon regard me gênait, je me demandait bêtement ce que j'avais bien pu faire, ou dire pour que ce soit le cas. En l'entendant, je secouai doucement la tête.

"T'as pas à me remercier pour ça Sam. C'est normal de vouloir être là pour l'homme de ma vie non ?"

Je ne savais pas ce que nous aurions à traverser encore ensemble et je crois que je ne voulais réellement le savoir mais j'étais persuadé que ça ne ferait que nous rapprocher encore et toujours davantage. Un sourire amoureux et un peu satisfait étira mes lèvres en l'entendant gémir. Un agréable frisson me parcourut lorsque son bras se resserra autour de moi, j'étais tellement bien tout contre lui... Je déposai un baiser sur sa joue en l'entendant, étrangement attendri par sa question.

"Si tu le veux vraiment, pourquoi ce serait pas le cas ? Si tu m'laisses l'occasion de le faire, ce sera avec plaisir que j'le ferais."

Après tout, c'était ses cauchemars, et je ne voyais pas trop ce que je pouvais faire à part essayer de le réveiller s'il allait vraiment trop mal mais qu'importe...

_________________



† Admin méfiant et hystérique à tendance tyrannique. †
Revenir en haut Aller en bas
http://comme-au-stylo-rose.dansmonblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[E.C] Pourtant j'aime la vie...[Pv Sam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Inutile] J'aime / J'aime pas
» Une musique que j'aime bien....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RpG sur Tokio Hotel. :: Schierel :: Baloutey-
Sauter vers: